Ajin – Toujours Ajin mais jamais mort de faim

La nouvelle saison est arrivée, et avec elle la passion du limbo. Peut-être que, comme moi, vous aimez lire les mangasses qui seront animés cette saison avant d’en regarder l’adaptation. Du coup, il me semble pertinent de parler de Ajin, un petit seinen dessiné et écrit par Gamon Sakurai, et qui a justement le droit à une adaptation cette saison. Pour le coup je vais la regarder surtout parce que j’aimais déjà le manga, vu que Polygon Pictures… Mais bon, on reparlera de ça à la fin du post.

ajin-01D’abord, mettons en place le contexte du manga. En gros, depuis une petite vingtaine d’années, des immortels ont commencé à apparaître à travers le monde. Ces gens, appelés Ajin (ou demi-humains), reviennent automatiquement à la vie quelque soit la façon dont ils meurent. La peur initiale laissant place, au fil des ans, à la propagande, la population en est venue à considérer ces êtres rares comme étant non-humains, des bêtes de foire qu’il convient de placer en quarantaine pour être sûr qu’ils ne fassent pas de mal. Qui plus est, les gouvernements cherchant tous à faire leurs petites expériences sur les Ajin, une rumeur dit qu’une récompense monétaire considérable serait offerte à quiconque livrerait un Ajin à la police. Il y a donc une tension qui s’installe, puisque le seul moyen de découvrir si quelqu’un est un Ajin ou pas est de le tuer (et donc de le voir revenir à la vie). À part ça, on sait que les Ajin ont une sorte de “cri qui tue”, capable d’immobiliser tous les êtres vivants à proximité, mais c’est à peu près tout ce qu’on sait d’eux. Et pourtant, des secrets, ils en ont.

ajin-02

Le manga suit Kei, un étudiant modèle, qui un beau jour se fait écraser par un camion. Vous l’aurez deviné, il revient à la vie, et à partir de là sa vie devient un enfer. Traqué partout, incapable de faire confiance à qui que ce soit, il en vient, aidé par la façon dont la société le considère, à abandonner son humanité et à se comporter avec le plus grand pragmatisme pour survivre. On ne peut pas dire qu’il est fondamentalement changé par cette expérience, le garçon étant intelligent et calculateur dès le départ, mais il va effectivement en venir à changer au fur et à mesure du manga. Bien entendu, il va rencontrer d’autres Ajin, dont un certain Satou, un Ajin très extrémiste qui semble vouloir changer cette société en profondeur par le terrorisme, aidé de son immortalité et de son goût pour les cabrioles explosives et riches en coups de feu.

ajin-04

Étant donné le thème et le « genre », vous pouvez vous attendre à voir du sang et de la tripaille, mais pas que. Le manga nous montre les passés crados de certains personnages, la psychologie de certains autres, et construit comme ça son univers au fur et à mesure d’une histoire qui progresse sans trop de lenteurs. Surtout, le truc vraiment bien, c’est que c’est un manga qui exploite à fond son concept de départ, avec intelligence et ruse, se permettant de faire des coups que l’on ne voit pas venir mais qui ne sortent pas de nulle part, et c’est diablement plaisant à lire.

C’est le premier manga commercial de Gamon Sakurai, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a son style bien à lui, un style qu’il raffine au fil des volumes. Il prête beaucoup d’attention aux détails avec un style “réaliste” qui contribue à l’ambiance sombre du manga, sans faire un usage abusif de trames ce qui fait que le manga reste globalement clair, dans tous les sens du terme. Le mangaka se permet de lâcher quelques grosses scènes bien impressionnantes dans tout ça, et ça rend super bien.

ajin-06

Pour ce qui est de l’anime, le problème c’est que c’est Polygon Pictures qui s’en chargent, et que Polygon, comme leur nom l’indique, ce sont des spécialistes de la 3DCG. Et par ça j’entends qu’ils ne font QUE de la 3DCG. Habitués aux œuvres de Tsutomu Nihei, ils ont déjà adapté Blame! pour le grand écran et Sidonia no Kishi pour le petit. Mais comme le mangaka a fini Sidonia no Kishi et que son prochain projet n’a pas encore été annoncé, ils se sont rabattus sur Ajin, en annonçant une trilogie de films et une série animée. Je n’ai pas vu le film Blame!, mais j’ai vu les deux saisons de Sidonia no Kishi, et le moins que je puisse dire c’est que je suis tout sauf fan du résultat. Ce n’est pas bien beau et surtout, ça tourne entre 10 et 20 fps, ce qui est franchement dérangeant quand on regarde. Du coup, je n’ai pas trop hâte de voir à quoi la série ressemble (en espérant n’être qu’un médisant, si c’est bien tant mieux), mais bon, on sera vite fixés de toute façon. Une bonne nouvelle par contre, la BO sera prise en charge par Yugo Kanno (Psycho-Pass, JoJo’s Bizarre Adventure: Stardust Crusaders), donc on peut au moins espérer du bon son.

Je vous laisse donc sur cette petite tranche de pessimisme, et je vous retrouve bientôt pour une nouvelle chronique parlant de vieux bonshommes qui parlent de leur vie, ou pas.

ajin-05

2 réflexions sur “Ajin – Toujours Ajin mais jamais mort de faim

  1. Poyjo

    Joli article, c’est accrocheur, j’aurai envie de commencer Ajin si je ne l’avais pas déjà fait. J’avais aussi bien aimé Ajin et j’espère ne pas être déçu par cette adaptation. Même si celle de Knight of Sidonia perdait beaucoup visuellement, j’ai bien aimé la réalisation et le travail fourni sur l’ambiance. J’espère qu’il en sera de même sur Ajin… Enfin j’espère que même visuellement ils auront fait des efforts…
    PS : Pour Kanno Yuugo précise Jojo’s Bizarre Adventure : Stardust Crusaders. Il y a un compositeur par arc sur cette série (money money).

    J'aime

    1. Pegase

      Merci ! Et effectivement, j’avais pas vu que c’était juste pour SC. Je corrige ça, merci !
      Pour l’anime, je sais pas, il me semble que le trailer qu’ils avaient sorti était pas trop mal mais difficile de se baser sur une minute de trailer… On verra bien, mais je pense que c’est plus dur de bien rendre bien un environnement contemporain tout en 3DCG qu’un environnement SF avec beaucoup de scènes dans l’espace.

      J'aime

Lâchez vos comz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s