Ansatsu Kyoushitsu – Great Teacher Octopus

Eh oui, s’il fallait retenir un événement dans le fandom manga/anime cette semaine, c’était probablement la fin de la sérialisation de Ansatsu Kyoushitsu. La série a en effet eu l’opportunité de mourir de sa belle mort, en atteignant la fin logique de son histoire, sans rallonge inappropriée, ce qui est finalement assez rare pour un shounen populaire du Jump. Du coup comme ça vient de se passer et que la série animée est toujours en cours, je me suis dit que ça aurait été bête de pas parler de ça.

ansatsu_kyoushitsu-10

Du coup, Ansatsu Kyoushitsu, kézako ? C’est un shounen dont la publication a commencé dans le Shounen Jump en 2012, créé par Yuusei Matsui, précédemment connu pour Majin Tantei Nougami Neuro. Très populaire, la série a connu une foultitude d’adaptations au cours de sa relativement courte vie : d’abord un OVA par Brain’s Base, deux séries animées de deux cours chaque par Lerche, deux jeux 3DS chez Bamco et deux films live (dont le second sortira le 25 de ce mois, et vu son titre, il semblerait qu’il adaptera la fin du manga), sans compter un manga spin-off. Dernière chose à noter avant de passer au synopsis : vous connaissez sans doute le manga sous le nom de Assassination Classroom, mais je l’ai toujours connu par son nom runique, donc excusez mon wéaboutisme mais je continuerai à l’appeler ainsi.

ansatsu_kyoushitsu-02

Alors de quoi ça parle ? Ansatsu Kyoushitsu raconte l’histoire d’un prof pas comme les autres. Celui-ci est un monstre tentaculaire, généralement jaune vif, très agile et extrêmement rapide, pouvant aller jusqu’à une vitesse de Mach 20, ce qui est un peu le rêve de tout homme. Mais au lieu d’aller titiller la donzelle à l’aide de ses nombreux tentacules véloces, ce dernier s’est choisi un passe-temps à priori beaucoup moins fun.

Ce dernier a fait exploser la lune (là encore ça va, niveau fun ça passe encore), et il prévoit de faire pareil avec la Terre l’an prochain. Problème, il est tellement rapide et balèze que personne ne parvient à le toucher, donc il sera difficile de le bolosser avant qu’il n’explose la Terre. Il pourrait juste se planquer et faire exploser la terre en scred’, mais comme il est sympa il accepte de rester là où le gouvernement peut le voir si on lui permet de devenir le prof d’une classe de collégiens. Pas n’importe quel collège cela dit, puisque la classe qu’il souhaite prendre sous son aile est spécifiquement la classe 3-E du collège Kunugigaoka, un collège qui fonctionne plus ou moins selon un système de caste : les élèves de la classe A sont au-dessus de tout et ceux de la classe E sont particulièrement malmenés, ce sont les cancres et les délinquants du collège, ils doivent étudier dans un bâtiment décrépit au sommet d’une montagne, à distance du reste des installations du collège, sont victimes de discriminations et sans cesse humiliés par les autres classes, sous l’œil approbateur de l’administration du collège. Bref, l’éclate est totale.

ansatsu_kyoushitsu-03

Du coup, ce prof particulier va donner des cours à ces élèves dans les matières du cursus scolaire japonais, mais pas seulement, puisqu’il va aussi leur apprendre à devenir des assassins pour que ceux-ci puissent l’abattre (sachant que sa tête est mise à prix, et qu’elle vaut très cher). De plus, il va se révéler être un prof exemplaire et très efficace, et va aussi les guider dans leurs choix à cette étape de la vie où l’on ne s’accepte pas forcément et où l’on ne sait pas trop ce qu’on veut faire de sa vie. Le début du manga nous présente rapidement ce monstre, que ses élèves nommeront Korosensei (pour « korosenai » (殺せない) qui signifie en gros « intuable », et « sensei » (先生) que je ne vous ferais pas l’affront d’expliquer), et puis certains de ses élèves, tour par tour. Ça sera l’occasion pour les élèves d’apprendre à connaître et à comprendre un peu leur prof, mais ça sera aussi la raison pour laquelle le début du manga (et de l’anime) tourne un peu en rond et s’avère peu enthousiasmant. Par la suite, une fois la relation professeur-élèves bien établie et une fois passés des premiers mini-arcs peu bandants, Ansatsu Kyoushitsu trouve une bonne dynamique qu’il conservera jusqu’à la fin du manga, avec des élèves qui n’ont de cesse de s’améliorer et de gagner en confiance en eux-mêmes avec l’aide et le soutien de Korosensei, le développement d’une relation de confiance qui pourra finir par interférer avec leur mission, des intrigues intéressantes tournant autour de certains assassins mais aussi de la politique éducationnelle du collège, et, bien entendu, des révélations sur les origines de Korosensei. En somme, passez les premiers tomes / épisodes et vous obtiendrez un shounen très plaisant.

ansatsu_kyoushitsu-07

Je ne vais pas beaucoup en parler parce que c’est du spoiler, mais la fin est d’ailleurs très bonne, et conclut de façon logique à peu près tout ce qui est développé dans le manga. Autre chose à noter, c’est un manga qui se destine véritablement en priorité au cœur traditionnel du lectorat du Shounen Jump, les jeunes aux alentours de l’âge du collège, ce qui explique que l’écriture du manga soit parfois un peu puérile (à vous de voir si ça ne vous dérange pas). À travers Korosensei, Matsui dispense aux écoliers japonais des leçons de vie assez importantes, sans être relou, ce qui donne pour moi encore plus de valeur à ce personnage pourtant a priori pas très sérieux. Dernière chose : le style graphique du manga est, lui aussi, assez simple. Une fois de plus, à vous de voir si ça vous convient, sachant que l’auteur s’améliore au cours du manga (notamment pour les personnages, d’ailleurs selon Wikipédia, Matsui avait axé son précédent manga sur le surnaturel justement parce qu’il n’était pas très bon pour les personnages humains).

ansatsu_kyoushitsu-06
Vous l’avez vous l’avez ? J’espère bien que vous l’avez, sinon il est temps pour vous de regarder Le Château dans le Ciel.

J’en ai parlé, Ansatsu Kyoushitsu a eu le droit à une adaptation en anime par le studio Lerche, et d’ailleurs la deuxième saison de cette adaptation est en cours. C’est une adaptation plutôt réussie (même si j’ai un peu de mal avec la gueule de leurs génériques, mais bon), qui comme le manga commence de façon assez poussive mais continue bien. Du coup, dans cette seconde saison les débuts poussifs du manga sont loin derrière nous, et on peut profiter tranquillement de l’adaptation des meilleurs chapitres et mini-arcs du manga. Je dis mini-arcs parce que s’il y a bien des arcs scénaristiques dans le manga, ils sont rarement bien longs. Notez d’ailleurs que l’anime adaptera la fin du manga, ce qui est très plaisant et que j’ai hâte de voir : rendez-vous en juin pour ça. J’ai somme toute assez peu de choses à dire à propos de l’anime puisque c’est une assez bonne adaptation, sinon qu’il faudra au départ un peu s’adapter aux couleurs de l’anime, très claires et parfois éclatantes, comme si quelqu’un avait un peu trop fait avancer la barre du contraste. Qui plus est, histoire d’avoir quelque chose à dire, je tiens à rajouter que Jun Fukuyama (Lelouch dans Code Geass, Shinra dans Durarara!!, Takanashi dans Working!!, Ichimatsu dans Osomatsu-san) est un très bon choix pour doubler le très excentrique Korosensei.

ansatsu_kyoushitsu-09

Voilà, c’est un peu tout ce que j’avais à dire sur Ansatsu Kyoushitsu, qu’il repose en paix, et on souhaite à Matsui une bonne continuation pour qu’il puisse continuer à financer l’entretien de ses couilles en platine plaqué or. La semaine prochaine nous parlerons, pouf-pouf-j’ai-rien-prévu-alors-ça-sera-toi-dont-je-parlerai…-au-bout-de-trois-un-deux-trois, nous parlerons d’un anime de la saison d’hiver qui se place dans un contexte vachement frais et inédit : l’heroic-fantasy. En attendant, passez une bonne semaine.

Lâchez vos comz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s