Bakuon!! – Moto GPP

Pour citer un vieux flim dont j’ai oublié le titre, « On serait tous les deux complètement irresponsables, payés par la CIA avec un hélicoptère ». Virez tout le côté CIA, remplacez les deux bonshommes avec cinq jeunes filles et prenez des motos à la place de l’hélicoptère, et vous obtenez Bakuon!!, la caution sportive de cette saison qui est malheureusement dépourvue d’anime du genre, si l’on excepte Usakame.

Alors Bakuon!!, c’est quoi ? Avant tout, c’est un manga écrit et dessiné par Mimana Orimoto, un auteur qui est à part ça surtout connu pour sa production de boulards bidimensionnels à images fixes d’assez bonne facture (enfin surtout les plus récents), avec un style assez reconnaissable. Une adaptation animée de moyenne facture produite par TMS Entertainment est en cours de diffusion, et du coup je pense qu’il serait utile de montrer aux gens que Bakuon!!, c’est plus que ce que son premier épisode laisse à penser que c’est.

bakuon-03

Bakuon!!, c’est donc avant tout l’histoire de Hane Sakura, une jeune fille genki avec quelques courants d’air à l’étage, qui va à son lycée en vélo. Seulement voilà, pour atteindre son lycée il faut se bouffer de la pente, et alors qu’elle est en chemin, elle se fait dépasser par une jeune fille en moto. Bon, la motocycliste en question galère un peu, mais Hane reste impressionnée par le son de la moto. Il s’avère que leur lycée commun n’a pas de règlement qui interdise de venir à moto, et que l’âge pour prendre le permis moto au Japon est de 16 ans. La motocycliste est une certaine Onsa Amano, que l’on résumera à deux caractéristiques principales, à savoir ses discours grandiloquents un peu ridicules sur les motos et ses cheveux frisés (*kof kof sex hair kof kof*). Cette Onsa, elle a la passion de la moto et elle veut rejoindre le club de moto du lycée, mais comme la seule membre du club jusque-là est une fille mystérieuse nommée Raimu, qui ne parle pas, qui n’enlève jamais son casque et qui cache plus d’un secret (comme le fait qu’elle serait au lycée depuis plus de 20 ans), elle est pas super enthousiaste, donc elle veut que quelqu’un d’autre rejoigne le club pour pas être seule avec l’autre bizarre. Vous l’aurez compris, elle va tenter d’embrigader Hane.

Un trajet en moto plus tard, Hane est convaincue, elle va passer son permis et s’acheter une moto avec les économies de la maison (qui sont gérées par sa petite sœur). Entre-temps les rejoindront Rin Suzunoki, une fanboy absolue de Suzuki qui n’arrête pas de se battre avec Onsa à cause de ses goûts particuliers en matière de motos (et c’est pas des petites bagarres, l’une traite l’autre de fasciste, l’autre qualifie la moto de la première de pathétique, c’est la bonne ambiance), et Hijiri Minowa, une jeune fille riche qui ne rêve que d’une chose : de devenir une délinquante comme dans Le Rebelle, faire des chicken race et se coucher tard le soir. Comme elle n’a pas encore l’âge de passer son permis, elle accompagnera ses amies dans un side-car attaché à une Ducati pilotée par son majordome, Hayakawa, un aimable vétéran au sang chaud qui a passé quelques années au goulag en Sibérie (je plaisante même pas).

Et là vous aurez déjà remarqué une des particularités du manga : Bakuon!! utilise bel et bien des marques et des modèles existants de motos, mais l’idée n’est pas de jouer les VRP, puisque les personnages ne se gêneront à aucun moment pour se moquer des motos des autres, pour cracher sur tel ou tel constructeur ou pour se foutre de la gueule des conducteurs de telles ou telles motos. Et c’est là qu’on peut commencer à remarquer l’excentricité de Bakuon!!, car si on pourrait résumer la série à du cute girls doing cute things propulsé sur deux roues, l’auteur se plait à rajouter son humour à lui, avec des blagues assez crues mais en plantant dans l’histoire des éléments fantastiques insolites ou en menant le lecteur en bateau sur de vraies fausses intrigues dramatiques qui fonctionnent presque à tous les coups. Même sans ça, Bakuon!! bénéficie de son concept de base déjà assez original qui lui permet de proposer quelque chose de différent de la plupart des manga du même style et d’être très frais à la lecture.

Dernière chose à noter sur le manga : le style. Si le manga est très joli (avec notamment des motos très détaillées et, j’imagine, fidèles à la réalité), l’auteur étant qui il est, il n’a pas pu s’empêcher de rajouter de bonnes grosses scènes de fanservice çà et là, donc avis à ceux que ça concerne.

Malheureusement, si le manga est joli, l’anime n’est pas vraiment la même bestiole. On sent un peu de flemme à la réalisation et au storyboard, et si certaines scènes sont bien fichues ou plus poussées que dans le manga, trop souvent on retrouve des blagues mal amenées complètement gâchées, ou de jolies scènes adaptées en mode service minimum, sans parler des scènes en moto qui sont très souvent produites dans une 3D assez visible. Qui plus est, mais ça ce n’est pas étonnant vu que Bakuon!! est un manga assez dense, c’est une adaptation qui saute pas mal de trucs, ce qui est compréhensible mais dommage. J’irais vraiment pas jusqu’à dire que c’est un mauvais anime, je me suis quand même plutôt amusé à revoir tout ça et malgré ce que j’en dis, ce n’est pas une honte, c’est juste moyen, mais comme le manga est très supérieur à son adaptation, lisez Bakuon!!, et vous aurez enfin l’opportunité de voir une jeune fille en vadrouille en moto à Okinawa croiser Jésus, qui conduit une Suzuki Intruder. Je ne plaisante pas.

bakuon-13

bakuon-14
Est-il besoin d’en dire plus ?

Voilà, c’est tout, j’aurais bien voulu en dire plus sur Bakuon!! mais je ne voulais pas gâcher trop de vannes. Il n’empêche que j’espère vous avoir donné envie de lire ce slice-of-life très particulier, et puis je vous retrouve la semaine prochaine pour parler des étoiles. Bonne semaine à vous.

bakuon-15
100% canonique.

Lâchez vos comz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s