Automne 2016 : Le Pronostic

On est arrivés au dernier mois de la saison d’été et pendant que je remonte le fil des séries sur lesquelles je suis en retard tel le saumon non-tabagiste s’éloignant des zones fumeur, je vois de plus en plus de promotional videos (PV) apparaître çà et là pour la saison prochaine. D’habitude, je ne regarde pas trop les PV et les synopsis pour me garder la surprise, mais après tout, pourquoi ne pas bousculer mes habitudes et tenter de vous montrer que le futur de l’animation japonaise n’est pas si sombre, au moins à court terme, en vous parlant de la saison à venir, mais pas que, en passant par les films récents et à venir, ce genre de choses.

Pour commencer, on va faire ça studio par studio, et on va partir d’une valeur sûre niveau animation : Kyoto Animation. Après un début d’année qui a déçu avec Musaigen no Phantom World en hiver (et la version film de la première saison de Hibike! Euphonium, passée inaperçue en avril), Kyoto Animation sort le grand jeu en offrant à la réalisatrice Naoko Yamada l’occasion d’une rentrée en or, avec d’une part le film Koe no Katachi (adapté du très bon manga sur le handicap, le regret, l’isolation et sur plein d’autres choses, de Yoshitoki Ooima), qui sort le 17 dans les salles obscures japonaises et dont chaque image parue permet d’imaginer un film d’une grande qualité technique, et de l’autre la seconde saison de Hibike! Euphonium, l’excellente série de l’année dernière dont j’avais parlé dans le premier bilan de ce blog, qui parle de passion et d’implication, de relations conflictuelles, et de garder ce putain de tempo, le tout sur fond d’animation absolument délicieuse. Bon, par contre la PV qui est sortie a un son dégueulasse, une narration en anglais qui n’a rien à voir avec l’esprit de la série (nan mais, « Heaven or Hell », vous vous êtes cru où, dans Guilty Gear ?) et ne montre rien de bien important, donc je préfère vous mettre une PV d’une minute de Koe no Katachi. Et puis à plus long terme n’oubliez pas que Violet Evergarden existe, avec sa superbe vidéo d’annonce, et que ça sera peut-être le premier bon anime adapté d’un light novel publié par KyoAni, qui sait ? En tout cas en toute logique ça devrait venir vers le printemps 2017, et j’ai hâte.

On passe d’un studio reconnaissable d’un coup d’œil à un autre avec Shaft qui ressort enfin une série, puisque ça fera déjà un an qu’ils ont sorti Owarimonogatari. Cet automne, les gens au cou sur rotule nous sortent quelque chose d’autre, avec 3-gatsu no Lion, qui sera adapté d’un manga de Chika Umino (Hachimitsu to Clover), manga que j’aime bien et qui parle d’un jeune joueur de shogi professionnel dont la vie n’a pas été facile, et qui cohabite à moitié avec une fratrie (enfin c’est trois sœurs) qui n’a pas non plus une vie facile. Ils lèchent leurs blessures respective et forment un foyer l’un pour l’autre, et persévèrent dans la vie. C’est un manga assez beau dans plusieurs sens (j’écrirai peut-être un billet dessus), et pour cette adaptation c’est Akiyuki Shinbou qui ressort du bois après plusieurs années de présence dans les crédits des séries de la boîte seulement au poste un peu abstrait de réalisateur en chef. Il cesse donc de se tourner les pouces et revient pour nous offrir une série en deux cours. Niveau staff, de ce que je peux voir, ce sont les habitués de la boîte qui sont aux manettes. Truc amusant, l’opening sera Fighter de BUMP OF CHICKEN. Il s’avère que Umino est fan du groupe, et celle-ci a dessiné une histoire (une préquelle à 3-gatsu, qui est incluse dans le tome 11) nommée Fighter pour accompagner la chanson, puis a suivi un clip animé 3-gatsu no Lion meets BUMP OF CHICKEN. Qui de l’œuf ou de la poule, je ne sais pas vraiment, d’autant que les paroles de la chanson sont assez vagues donc je ne sais pas si elle a été faite en collaboration avec Umino, mais il n’empêche que c’est agréable d’avoir un opening qui a une certaine histoire avec la série. Aucune PV n’est sortie pour l’instant, par contre. Cela dit, il y a autre chose d’enthousiasmant qu’on va bientôt voir arriver de chez Shaft, c’est nul autre que l’adaptation en OVA du premier tome de Zaregoto Series, la première série de NisiOisiN : Kubikiri Cycle: Aoiro Savant to Zaregoto Tsukai. Ça parle d’une grande famille, d’une île où se réunissent plein de gens, et de meurtre, les amateurs de l’ami Ryuukishi07 apprécieront. Si le chara-design original était de Take (qui a aussi fait celui du formidable Katanagatari), celui-ci a été retouché à la pelleteuse par Akio Watanabe (Monogatari, Grisaia, Kami nomi zo Shiru Sekai), qui a mis son propre style à la place, histoire de changer. Du coup on se retrouve une fois de plus avec le trio Shinbou / NisiOisiN / Watanabe, mais ça ne m’empêche pas d’avoir extrêmement hâte, ne serait-ce que parce que j’aime NisiOisiN de tout mon cœur. Prévoyez huit épisodes hauts en dialogues, avec une sortie mensuelle à partir de fin octobre, et jetez un œil à la PV si vous voulez. A part ça, niveau projets plus ou moins perdus, on a Kizumonogatari qui après être sorti de son development hell personnel continue à rencontrer l’adhésion de ceux qui se souviennent que Monogatari, c’est à la base pas un anime centré sur des combats. Le premier film est donc sorti en Blu-Ray, le second est sorti au cinéma récemment et, paraît-il, tue au moins autant que le premier, et le troisième sortira en janvier. Ma hype est tellement palpable que je l’utilise comme presse-papiers. De l’autre côté des projets perdus, on a Magical Suite Prism Nana, qui depuis 2012 continue à ne pas exister, et que l’on continue à attendre sans trop s’impatienter. Et pour finir sur les projets du studio, n’oubliez pas qu’ils ont annoncé du Fate pour 2017, avec un petit Fate/Extra: Last Encore, probablement pour le printemps. Le staff n’est pas encore annoncé même si on sait que papa Nasu fera la composition, la hype des fanboys aveugles, dans mon genre, est de mise.

Et puis sinon, parmi les gros studios actifs cet automne, on a bien Sunrise, le studio préféré des fans de gros robots, qui sort pas moins de trois séries cette saison, avec autant d’anime musciaux que d’anime de mecha. Côté mecha on a la suite de Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans, toujours dans l’optique de proposer un épisode de Gundam par semaine à chaque saison, après avoir meublé le printemps et l’été avec une version redécoupée de Unicorn. J’ai entendu pas mal de bien du premier cour, donc pas de raison pour que ça soit mauvais (moi j’en suis toujours à War in the Pocket, j’aurais rejoint les séries actuelles dans un an ou deux en étant optimiste). De l’autre côté du spectre, on a Magic-Kyun! Renaissance, série animée venant d’un projet cross-média. Balançons les mots clés d’emblée : otome, idols masculins, fête de la saucisse dans les douches. Comme la saison d’été a déjà une pelletée d’anime du genre je vais m’épargner de parler plus de celui-là, par contre à noter : c’est la réalisatrice du très drôle Gekkan Shoujo Nozaki-kun qui est sur le projet. Et entre ces deux projets, on a la communion de la fibre musicale, de la fibre comique et de la fibre mecha (enfin à ce point-là c’est plus une fibre, c’est le Golden Gate) du studio : ClassicaLoid. Dans cette série on va retrouver les grands compositeurs occidentaux qui se retrouvent au Japon contemporain, se font appeler des ClassicaLoids, et qui sont capable de faire tomber les étoiles du ciel et de faire apparaître des robots géants. C’est réalisé par Youichi Fujita (qui a fait pas mal de Gintama, mais aussi Binbougami ga! et Osomatsu-san), et la musique de chaque compositeur de la série sera produite par un artiste japonais différent. J’ai notamment vu passer dans les crédits Tsunku♂, le compositeur de la série Rhythm Tengoku, qui se chargera de la musique de Bach. Je n’ai franchement aucune idée de ce que ça va donner, d’autant que les PV ne sont pas très parlants (le premier montre un poil plus le côté mecha mais je l’ai trouvé qu’en qualité dégueulasse), mais ça peut être franchement drôle. Je vais avouer que la reprise électro-pop de Mozart m’a franchement pas impressionné, mais bon, laissons sa chance au coureur.

Le fait d’avoir des beaux garçons qui font de la musique m’offre une transition toute trouvée vers les projets d’A-1 Pictures, studio extrêmement actif s’il en est, qui sort cette saison trois nouvelles séries. La première, qui m’a permis de faire cette transition incroyablement subtile, n’est nulle autre que la quatrième saison de l’increvable série Uta no☆Prince-sama♪ Maji Love, celle-ci étant sous-titrée Legend Star. Les fans sauront quoi en penser, les autres se contenteront du titre pour imaginer. A part ça on a la licence Working!! qui revient avec l’adaptation d’un spin-off, nommé WWWW.Working!!. Tous nouveaux personnages, et même réal que pour la troisième saison, dont j’avais parlé dans mon bilan de l’été dernier (bilan où je m’aperçois avoir été bien plus généreux avec Charlotte que je n’aurais dû, mais bon, ce qui est fait est fait). Je suis assez triste de voir la licence revenir sans les personnages auxquels on s’est attachés, d’autant que vu que c’est une adaptation d’un spin-off je doute fortement que cette série fasse plus d’une saison, mais bon, ça sera sans doute tout de même un bon moment à passer. Non, le truc vraiment intéressant, c’est Occultic;Nine, qui comme sa ponctuation le prête à penser, est une nouvelle licence de la série Science;Adventure, qui regroupait jusque-là ChäoS;HEaD, Steins;Gate, Robotics;Notes, ChäoS;Child et Steins;Gate 0, tous des thrillers de science-fiction riches en mystères et en petits problèmes en rapport avec la technologie moderne. Occultic;Nine, c’est donc un light novel de Chiyomaru Shikura qui parle de neuf personnages un peu spéciaux reliés par un blog occulte, et dont la vie quotidienne va plonger de plus en plus dans le bordel. Grosse bonne nouvelle, on a le droit au réalisateur de Shigatsu wa Kimi no Uso, Kyouhei Ishiguro, un nom qui prête à penser que le projet a moyen de donner quelque chose, et le PV a le bon goût de montrer plein de trucs assez enthousiasmants.

Jusque-là j’essayais de faire studio par studio, mais là je commence à arriver à court de studios sur lesquels j’aie plusieurs choses à dire. J’aurais aimé vous parler de la Gainax et des studios qu’elle a enfanté, malheureusement la Gainax est toujours dans son coma depuis Houkago no Pleiades, Trigger n’a rien de prévu dans l’immédiat sinon la série Little Witch Academia qui devrait nous arriver début 2017, et puis du côté de Khara je crois qu’on va pouvoir attendre Evangelion 3.0+1.0 un an de plus (cela dit on va avoir Ryuu no Haisha dont j’ai parlé la semaine dernière en 2017 pour attendre, et cette saison ils devraient sortir le court Mobile Police Patlabor Reboot).

Toujours du côté des copains du mecha, Satelight en aura fini avec Delta et fera toute sa saison sur une série, Nanbaka (par le réal de Danshi Koukousei) dont l’esthétique et l’ambiance tels que vus dans le trailer peinent à me convaincre. Chez les autres copains du mecha, Bones, deux séries, et je n’ai pas de reproches particuliers à leur faire puisqu’il s’agit de la suite du rigolo Show By Rock!! et du second cour du fort bon Bungou Stray Dogs. Rien de très nouveau toutefois, et vu le succès de Concrete Revolution j’aurais du mal à leur reprocher, donc plutôt une saison sous le signe de la sécurité (les deux séries s’étant assez bien vendues), et finalement c’est pas vraiment un problème.

Tiens, en parlant de suites, n’oubliez pas que cette saison on aura aussi droit au retour de Haikyuu!! avec une troisième saison intitulée Karasuno Koukou vs. Shiratorizawa Gakuen Koukou chez Production I.G. Pour rappel, cette saison se concentrera sur un (long) match, la finale des qualifs pour les nationales, et ne fera qu’un cour, mais à part ça pas de changements à une équipe qui gagne. L’anime sera toujours au taquet niveau qualité de production, les personnages seront toujours aussi cool (même si là parmi les adversaires on aura Tendou et sa tête de gobelin), bref, toujours du haut level à prévoir, à moins d’un incident dramatique imprévisible. Pour rappel, un petit billet sur la série se trouve là, et une PV qui montre pas grand-chose se trouve là :

D’ailleurs, autant le dire, niveau suites la saison sera assez prolifique, puisqu’on aura le droit, en vrac, à la saison 8 du très drôle Teekyuu de Millepensee (avec un peu de chance Itagaki arrêtera ses conneries et retournera s’amuser sur Teekyuu), le second cour de 12-sai.: Chicchana Mune no Tokimeki (dont j’ai parlé dans le précédent bilan), le second cour du médiocre Mahou Shoujo Nante Mou Ii Desukara., la seconde saison de l’également médiocre adaptation d’Ajin, la cinquième saison de la saga de shoujo riche en youkai Natsume Yuujinchou (dont je n’ai pas grand-chose à dire malheureusement), la suite de l’OVNI nullos Anitore! EX, le second cour du shounen en 3DCG pas trop mal Bubuki Buranki, la quatrième saison de Kaitou Joker (bilan précédent aussi), une nouvelle saison en 3DCG pour Chi’s Sweet Home (mais comme on en a pas vraiment entendu parler depuis avril, pas dit que ça sorte cette saison), la seconde saison de Oku-sama ga Seitokaichou!, la seconde saison de Bishoujo Yuugi Unit Crane Game Girl ( D: ), la troisième saison de Ame-iro Cocoa, la quatrième saison de Tenchi Muyou! Ryououki (dont très peu est connu), et puis aussi une nouvelle série pour la saga WIXOSS, nommée Lostorage Incited WIXOSS, chez J.C.Staff, mais comme je suis pas trop fan de la série je ne pourrai pas vous en dire bien plus. Et, pas exactement une suite mais je n’ai pas grand-chose à en dire non plus, les fans n’oublieront pas que la série Strike Witches hérite d’un spin-off par Silver Link, nommé Brave Witches.

Alors, de quoi parler ? Déjà je vais vous rappeler que cette saison, on aura le droit à l’adaptation par l’usual suspect Xebec de Keijo!!!!!!!!, un manga de sport ecchi absolument génial dont j’ai déjà parlé. Le staff n’a pas l’air bien bandant, mais le PV donne plutôt envie (il y a des cuts qui ont de la gueule avec un trait bien défini, c’est assez cool), donc laissez-lui sa chance, et si l’anime se casse la gueule (malheureusement fort possible), jetez-vous sur le manga.

Tiens, tant qu’à parler de sport, autant continuer sur la lancée. Déjà, côté Madhouse, on a le droit à une adaptation d’un manga de rugby nommé All Out!!, avec des persos très bara (comprendre : les auteures de doujin yaoi auront à peine à altérer le chara-design pour faire leur job). Rien à signaler niveau PV et niveau staff (à part le chara-designer, qui est un bon) donc pas grand-chose à dire, mais depuis Prince of Stride: Alternative je me méfie des anime de sport avec des beaux garçons, même de chez Madhouse. Chez la Toei, on a le retour inattendu de Tiger Mask, un manga de catch antédiluvien, et le key visual donne pas du tout envie. D’un autre côté, chez MAPPA on a Days, l’anime de football qui est l’un des très rares (l’unique ?) de cette saison à continuer la saison prochaine, et il sera rejoint par Yuuri!! on Ice du même studio. Truc marrant à signaler, la réalisatrice a fait un court dans le Nihon Animator Mihonichi qui était aussi sur le patinage artistique, et qui avait de la gueule. Et ne vous emballez pas, pas question de filles mignonnes qui s’entre-cassent les jambes l’une de l’autre avant de s’embrasser dans les vestiaires, c’est juste l’histoire d’un patineur artistique nommé Yuri. La PV a de la gueule, le sport est peu commun, la réal semble savoir ce qu’il fait, je suis carrément curieux.

Mais il n’y a pas que les garçons qui savent faire du sport et des guilis sous les douches, puisque niveau filles qui veulent de la médaille, on a le droit à Shakunetsu no Takkyuu Musume, un anime de ping pong qui risque malheureusement de n’avoir rien à voir avec l’AOTY 2014, mais c’est pas très très grave. Rien à vous montrer niveau PV, mais notez que le réalisateur est celui de FullMetal Alchemist: Brotherhood, alors bon. Sinon on a Long Riders!, un anime sur le cyclimse qui viendra donc répondre à Bakuon!! de la saison dernière en montrant que le vélo, c’est cool aussi, pour peu que le studio arrive à se sortir à temps du pétrin dans lequel ils se sont mis avec Regalia: The Three Sacred Stars. Rien à signaler niveau staff, et le PV montre rien de vraiment intéressant, mais je reste aux aguets.

Pour conclure, niveau séries sur lesquelles je n’ai pas grand-chose à dire mais qui ont des arguments, je vais rajouter Drifters, qui risque de se casser la gueule vu que c’est l’œuvre d’un tout nouveau studio, mais qui est réalisé par le réalisateur des trois premières saisons de JoJo’s Bizarre Adventure. Il paraît que le manga est pas mal, ça semble parler de figures historiques qui se mettent sur le gueule (y’a Gilles de Rais, youpi le bon délire), je n’en sais pas plus.

Du côté du Studio Deen, hormis l’adaptation inattendue (et qui va me forcer à jouer au jeu, brrrr) de Ao Oni, on a Luger Code 1951, qui semble se profiler comme un thriller moitié-historique moitié-fantasy à base de code à déchiffrer. Pas de PV ou quoi que ce soit de plus à se mettre sous la dent.

Du côté de Silver Link (un studio dont les slice of life ont tendance à être assez quali), on aura le droit, hormis Brave Witches, à Stella no Mahou, une adaptation d’un 4-koma parlant d’un club de développement de jeux au lycée, visant apparemment à se poser comme le successeur de New Game! cette saison. Non seulement c’est un slice-of-life par Silver Link, mais c’est réalisé par Shinya Kawatsura, l’homme de Tanaka-kun wa Itsume Kedaruge et Non Non Biyori.

Et je m’en voudrais de m’arrêter avant d’en parler, cette saison on aura aussi le droit à Flip Flappers, un délire du Studio 3Hz. C’est du mahou shoujo en mode plaisir des yeux, comme le montre assez bien la PV qui suit, avec une bonne dose de sakuga et de beaux plans. Je n’en sais pas grand-chose de plus sinon que le chef animation en a sous la ceinture, donc regardez juste le PV jusqu’au bout.

J’ai pas fait le tour de toutes les séries intéressantes, comme vous l’avez probablement remarqué ce billet a été rédigé un peu à la one again, donc il manque des séries qui m’intéressent parmi celles dont j’ai parlé, mais je n’ai plus exactement le temps si je compte sortir ce post à temps et corrigé. Bref, gardez les yeux ouverts cette saison, puisque comme d’habitude l’automne est une des deux saisons les plus chargées de l’année niveau projets intéressants. De mon côté, j’essayerai de prévoir un peu plus en avance la prochaine fois que je veux tenter ce genre d’articles, histoire de vous sortir quelque chose de plus solide. Sur ce, passez une bonne semaine et puis tiens, vu que cet article est très incomplet, postez en commentaire les séries que vous attendez cet automne, ça m’intéresse.

PS : pas de billet la semaine prochaine, histoire de me concentrer sur l’écriture d’un test pour Zero Time Dilemma sur NintenDomaine. Quand il sera publié, je le mettrai en avant d’une façon ou d’une autre, sur Twitter et sur le blog.

Lâchez vos comz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s