Hiver 2017 : Le Pronostic

Vous, qu’est-ce que vous aimez faire dans les heures qui suivent un partiel qui s’est mal passé ? Dormir ? Jouer à quelque chose ? Moi ça me donne envie de parler d’animation japonaise. Alors c’est ce qui va se passer, et coup de bol cette fois c’est un gros morceau vu que je vais vous parler de ce qui vous attend la saison prochaine, de façon relativement complète mais synthétique, et sans précipitation cette fois-ci.

Alors que cette grosse saison d’automne se termine, la prochaine s’est en grande partie dévoilée et il y a pas mal de trucs qui ont du potentiel dans les starting blocks. Petit tour des séries de la saison prochaine studio par studio, je risque de dériver un peu sur les autres projets des studios évoqués pour donner une bonne vue d’ensemble, mais pas trop. Et à tout seigneur tout honneur, commençons par le studio qui avait fait le plus de bruit l’hiver dernier, et qui là aussi se ramène avec un line-up chargé.

Les noms connus

Et ce studio c’est le Studio Deen, qui revient avec… presque exactement les mêmes séries qu’à l’hiver dernier, le croirez-vous. Paradoxalement, les deux séries qui m’avaient le plus plu l’année dernière sont aussi celles sur lesquelles j’ai le moins à dire, donc commençons par les deux les moins enthousiasmants : Super Lovers 2, la suite de ce shounen-ai incestueux que j’ai pas trop kiffé ce printemps, et sur laquelle je n’ai rien à dire de plus, et Reikenzan: Echi e no Shikaku. Truc intéressant à dire sur cette seconde saison de Reikenzan, c’est que visiblement le staff de la dernière saison s’est pris deux balles dans la nuque derrière le MacDalle de Shibuya, vu que c’est une toute nouvelle équipe aux manettes, et la série elle-même fait peau neuve avec ce qui est visiblement une ellipse temporelle et une histoire bien plus sérieuse. Est-ce que ça suffit à me donner envie ? Certes non, la première saison était bien trop consternante pour que je ne l’oublie.

Notons en passant qu’en théorie, Deen est toujours au travail sur une série nommée The Reflection, créée en binôme par Stan Lee et Hiroshi Nagahama (le réalisateur de Mushishi). La dernière PV est pas ce que j’appellerais enthousiasmante mais sachez que ça existe, et que ça risque de nous tomber sur le coin du nez n’importe quand en 2017 (mais probablement pas cet hiver). Mais revenons aux séries intéressantes, Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku wo! 2 et Shouwa Genroku Rakugo Shinjuu: Sukeroku Futatabi-hen, les secondes saisons de deux excellentes séries de l’hiver dernier. Rien de vraiment neuf à dire, donc si vous ne connaissez pas allez lire mes vieux billets, mais sachez que vous devriez regarder. Et si jamais vous prévoyez être en manque de séries sur les arts du spectacle traditionnels japonais, n’oubliez pas qu’ils ont Kabukibu! prévu pour le printemps, avec les chara-designs originaux, entre deux paires de guillemets, de CLAMP.

Et tiens, faisons la transitions sur l’heroic fantasy, et si on parlait des trois séries que nous réservent les gens d’A-1 Pictures ? Et la justification de cette très mauvaise transition, c’est bien entendu Granblue Fantasy The Animation, une de ces séries qu’on n’attend pas tellement parce qu’on y croit mais plutôt parce qu’elles nous permettront enfin de mettre un contexte sur tous ces doujins qui sortent en flux continu depuis genre deux ans. Et autant la série nous a lâché un PV plutôt sympa, autant les grands noms du staff de la série ne me donnent envie de lui accorder qu’une confiance pas mal limitée sur la durée. Et sinon dans les bonnes nouvelles, niveau son on aura visiblement droit à la bande-son du jeu, qui est en partie assurée par papa Uematsu, et un son de BUMP OF CHICKEN, et ça c’est cœur cœur.

On pourrait aussi parler d’Ao no Exorcist: Kyoto Fujouou-hen, la nouvelle saison de l’adaptation du shounen de Kazue Katou, mais honnêtement mon intérêt pour la série est porté disparu depuis un certain temps, donc bon. Cela dit les PV sorties sont plutôt pas mal, le réal a changé mais sinon niveau son c’est toujours Sawano aux platines, et en bonus il y a du UVERworld, donc j’attends ça sereinement. Mais non, le vrai AOTY en planque, c’est l’adaptation du très sympatique Demi-chan wa Kataritai, ce petit slice-of-life comique et charmant qui parle de monster girls au lycée (sans érotisme cette fois). Le manga est très sympa, et en plus le personnage principal (un certain TETSUOOOOOO) est doublé par Junichi Suwabe, donc c’est validé d’office.

Mais si vous vous dites que c’est pas beaucoup pour A-1, dont Aniplex s’assure qu’il est toujours surchargé de projets, n’oubliez pas qu’ils ont un film Kuroshitsuji (Black Butler) à sortir en janvier, Sword Art Online: Ordinal Scale pour février, et puis surtout le vrai bon kiff qui arrive pour le printemps, non je ne parle pas d’Eromanga Sensei (quoique…), mais bien de Saenai Heroine no Sodatekata Flat, dont je vous recommande très fort d’aller voir la première saison maintenant si c’est pas déjà fait. Malheureusement comme ce sera le Noitamina du printemps, à moins d’un changement dans le game du simulcast, on ne l’aura pas en France à cause d’Amazon. La vie est ainsi faite.

Mais puisqu’on parle de studios surchargés, et si on passait à J.C.Staff ? En effet, le studio qui devrait être occupé à faire la troisième saison de Toaru Majutsu no Index est présentement au travail sur quatre séries, profitant d’une bouffée d’air offerte par cette saison où ils ne sont que sur une série et demie. Et l’auriez-vous cru, aucune de ces séries n’est Index S3. Monde de merde.

De toute façon on dirait que c’est une saison à thème pour Jean-Christophe Staff, puisque les quatre séries sont des séries avec que des personnages du même sexe (trois avec que des gonzesses, une avec que des gonzes). On commence par Urara Meirochou, qui est une série qui se déroule apparemment dans une ville où se réunissent toutes les voyantes du monde pour tenter de devenir les meilleures voyantes du monde. J’imagine que ça sera du cute diviners doing cute things, mais sait-on jamais, peut-être que l’idée de devenir la meilleure voyante du monde fera partir la série sur des délires shounenisants genre entraînements draconiens pour maitriser la double technique combinée de la lecture des lignes de la main avec chourave de Rolex. Mais je sens que je dérape, alors enchaînons.

Et du coup passons à Minami Kamakura Koukou Joshi Jitensha-bu, qui comme son nom l’indique (si si), nous racontera les aventures de lycéennes avec leur club de vélo. Pas grand-chose à en dire sinon que le réalisateur est le réalisateur de Mardock Scramble, ce qui est plutôt folklo pour une série visiblement tout à fait innocente. Ensuite que ne sais-je, mais a priori ça devrait rester bon esprit. On enchaîne avec Schoolgirl Strikers: Animation Channel, qui lui aussi annonce la couleur avec son titre : des lycéennes qui se battent en secret pour protéger le monde. Le fait que ça soit une adaptation de jeu smartphone contribue à ne pas me rassurer, et le fait que le Square Enix présente le jeu comme un « RPG façon light novel » finit de zigouiller ma foi en ce projet. Être un light novel, okay, tenter de « faire light novel » par contre, ça me fait très peur. Enfin on a Marginal #4 Kiss Kara Tsukuru Big Bang, dont le titre est déjà tout un programme, et dont je n’ai rien à dire de très intéressant, ça va être un anime d’idol avec des garçons sans accroche particulière, j’ai envie de dire à la fois pourquoi et pourquoi pas.

mayonegg
Vu que les deux premières séries n’ont pas de PV et que celle des deux autres sont inintéressantes, voici une image d’Accelerator. Oui parce que une saison 3 de Railgun je dis oui aussi hein.

Du coup tant qu’on parle d’idols et de castings unisexe, passons à MAPPA qui nous sort un anime qui me donne effectivement bien envie, puisque c’est nul autre qu’Idol Jihen, cette série où 47 sénatrices-idols vont tenter de devenir la Première Ministre du Japon, pour succéder à la précédente, qui était une idol légendaire qui a restauré l’économie du pays très rapidement (puisque tout le monde sait que les idols, ça fait vendre) et est restée vingt ans en poste. La démocratie par la danse, la liberté par le chant, la fraternité par les magazines de photos un peu dénudées, bref, que des vraies valeurs. En vrai, le concept est génial dans son absurdité, et ça peut aller très loin, donc j’ai hâte de voir ça se finir sur un dance-off en plein milieu de la Diète. La PV est pas à la hauteur du synopsis cela dit. Ah, et sinon, du même studio (mais dont la production semble avoir été particulièrement difficile), notez que l’an prochain devrait sortir dans les salles françaises l’adaptation en film de Kono Sekai no Katasumi ni, et il paraît que c’est bien.

Et tant qu’on est sur les studios qui ont récemment sorti un film qu’on aimerait bien voir bientôt, parlons enfin de Kyoto Animation, qui m’a totalement pris par surprise en s’avérant être le studio responsable de l’adaptation de Kobayashi-san Chi no Maid Dragon, un manga de Cool Kyoushinja, qui a aussi fait Danna ga Nani wo Itte Iruka Wakaranai Ken et Komori-san wa Kotowarenai!.

Du coup le gars passe d’adaptations chez Seven (pour rappel, un studio qui fait moitié des courts moitié du hentai) et Artland à une adaptation chez KyoAni, trkl. Après tout pourquoi pas, la PV est jolie (bon par contre le rap c’est non), et puis si on repense à l’an dernier, je me dis que ça sera probablement le Musaigen no Phantom World de 2017, une série fan-servicieuse et pas mémorable mais avec quelques bons moments. Ce qui est, je l’admets, un gros a priori de merde vu que si ça se trouve l’histoire est très bien, mais bon, soyons réalistes, c’est Violet Evergarden qu’on veut.

On va la porte à côté chez Sunrise, et là il y a bien sur un gros évènement, qui est le retour de Gintama pour une nouvelle série télé. J’aime beaucoup le manga, donc ça sera l’occasion pour moi de me lancer sur l’anime, qui est, parait-il, excellent. Et long, mais bon, je suis plus à ça près. Gintama, c’est donc toujours ce shounen très comique avec des samouraïs et des extraterrestres, et comme ce sera sans doute la dernière série animée pour la licence, le manga se terminant, j’imagine que ça va plutôt adapter l’arc sérieux de la série, qui est un peu moins intéressant à mon sens, mais bon. Et sinon le reste du studio reste au boulot sur Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans et ClassicaLoid, et puis tandis que certains s’occupent à relancer Code Geass entre la photocopieuse et le placard où y’a les ramettes de papier, d’autres se chargent de faire une suite à Thunderbolt. Mais peu importe où l’on cherche, aucunes traces d’une saison 2 pour Danshi Koukousei no Nichijou, et ça c’est très triste.

gintama

On continue sans transition avec Madhouse, qui cette saison s’apprête à nous sortir ACCA 13-ku Kansatsu-ka, réalisé par Shingo Natsume (Space Dandy, One Punch Man pour citer les trucs les plus connus) et adapté d’un manga de l’auteure de Saraiya Goyou. Le synopsis nous parle d’un monde divisé en treize districts, mais à priori aucun rapport avec Hunger Games. Dans ce monde, on a une agence d’observation qui est implantée dans les treize districts, on suit leur agent le plus débrouillard. Ça a moyen d’être très sympa, mais la PV montre rien, ce qui n’est pas nécessairement rassurant.

Et dans un style complètement différent, notons qu’ufotable ressort du placard avec le second cour de Tales of Zestiria the X. En l’occurrence j’ai déjà dit tout ce que j’en attendais dans le bilan de l’été donc reportez-vous-y, mais à part ça on n’oubliera pas d’attendre le nouvel opening toujours par FLOW. Le key visual me fait un peu peur niveau effets de tempête en 3D moche, mais bon, mettons que c’est juste un mauvais choix de comm. Et sinon n’oublions pas qu’ils sont aussi censés sortir leur propre version de Touken Ranbu un jour. Comme je les vois pas gérer deux séries en même temps, on l’attendra plus tard dans l’année, mais c’est dommage, j’aurais trouvé judicieux de mettre leur interprétation juste après Touken Ranbu: Hanamaru, qui est en cours cette saison. Et à part ça n’oublions pas que les films Fate/stay night: Heaven’s Feel sont censés commencer à sortir cette année, donc oubliez que ça va parler de Sakura et soyez hypés de frais, vu que ça reste la meilleure route du jeu.

Et je faisais allusion à Doga Kobo, ça tombe bien puisqu’ils ont aussi quelque chose à offrir cet hiver, à savoir Gabriel Dropout, une comédie sur une ange (?) très talentueuse qui va devenir une NEET, une otaku recluse qui en branle pas une. Vu le sujet et le fait que ça soit par le réalisateur de Himouto! Umaru-chan, je serais tenté de pisser froid, mais je dois l’admettre, la seconde PV me l’a très bien vendu, ça a l’air drôle et plein de bons moments.

Et tant qu’on est sur les studios spécialistes du slice-of-life, parlons de Silver Link, qui nous ramènent l’adaptation d’un manga que j’avais sur ma watchlist depuis un bail, Masamune-kun no Revenge. Ça parle d’un garçon qui était en surpoids à l’école et n’arrêtait pas de se faire embêter par une fille. Il arrive au lycée après avoir suivi un programme d’amélioration personnelle intensif, en mode ultra beau gosse, et va tenter de se venger en humiliant la donzelle. Ça pourrait être très malaise, mais la PV laisse entrevoir le développement d’une relation assez particulière et intéressante entre les deux persos, et personnellement j’ai hâte. Et permettez-moi de ne pas parler de Chaos;Child, dont je me méfie comme de la peste vu que j’ai entendu énormément de mal de l’adaptation de Chäos;HEAd, même si c’est pas le même staff.

Continuons dans le domaine des histoires de romances en lycée avec Lerche dont c’est le tour de sortir quelque chose pour Noitamina avec Kuzu no Honkai. On y parle de Mugi et Hanabi, qui forment en apparence un couple parfait. En apparence seulement, car les deux ne voient dans cette fausse relation qu’une façon d’oublier leur propre solitude résultant d’histoires d’amours impossible. Du coup, ils cherchent juste dans cette relation physique ce dont ils ont besoin pour aller de l’avant. Le synopsis m’intrigue très fortement, du coup même si j’ai moyennement foi en le réalisateur du projet, j’ai envie d’y croire. Et ce dit en passant, rappelons que le studio-mère de Lerche, Studio Hibari, sont toujours au travail sur Shingeki no Bahamut: Manaria Friends, et qu’apparemment c’est vraiment pas facile.

J’ai plus d’idées de transition, donc passons juste au studio suivant dans mon tableur, et ce studio c’est Gonzo, pour qui ça sera visiblement une grosse année par rapport aux précédentes, vu qu’ils ont deux séries de prévu (sur toute l’année, hein, pas sur la saison, Gonzo c’est plus ce que c’était niveau taille). La première et celle qui nous intéresse pour l’hiver, c’est Akiba’s Trip The Animation. J’ai joué au second jeu de la série et je retrouve dans le trailer ce qui m’avait plu dans le jeu : l’ambiance otakulol avec des combats absurdes à base d’arrachage de vêtements. Oui, je sais, ça vend du rêve. J’irais pas jusqu’à croire que ça va bien se passer, mais au moins je suis curieux. Et si vous vous demandiez, leur autre projet c’est 18 Anime, qui n’est pas un hentai, juste l’anime d’une franchise multimédia notamment supervisée par Tetsuya Mizuguchi (Rez, Child of Eden). On verra.

Et comme on parle d’arrachage de vêtements, parlons Trigger. Eh oui, Trigger est de retour pour la saison avec, après deux courts-métrages, enfin une série TV pour Little Witch Academia. Un des points d’intérêt (et d’inquiétude) de cette nouvelle instance de la série est que c’est la première fois que Yoh « Le père, le fils et le saint-esprit du sakuga » Yoshinari va réaliser une série. On lui souhaite bien de la chance. Le reste, la PV peut le dire sans que je n’aie à dire plus de choses. Sinon tant qu’on est dans le coin rappelons que Gainax est toujours dans le formol, mais qu’il semblerait que le projet Aoki Uru soit toujours en cours avec pour objectif 2018, ce qui en fait facilement une des arlésiennes les plus anciennes de l’animation japonaise vu que le projet a littéralement mon âge. Et sinon côté Studio Khara, n’oubliez pas que va sortir cette saison la version film de Ryuu no Haisha à la télévision japonaise, et que ça sera sans doute très très bien. Ah oui et sinon Eva 4, lol.

Qui dit Evangelion dit pingouin et qui dit pingouin dit NUT NUT, ça tombe bien puisqu’on va un peu parler d’un tout nouveau studio, le Studio NuT. Champion 2003 de transition à Évian-Les-Bains, je vous dis. Bref, le studio a une série avec un key visual assez marquant à nous proposer, et cette série c’est Youjo Senki, série dont à chaque fois que je lis le synopsis j’ai l’impression de l’avoir mal lu. Donc si j’ai bien compris le bail, c’est l’histoire d’une très jeune commandante aryenne des armées russes qui est la réincarnation d’un fonctionnaire japonais et va devenir la soldate la plus meurtrière de toute l’armée russe.

Oui donc sinon niveau informations fiables, la fille en question, Tanya, sera doublée par Aoi Yuuki, ce qui est très bien, et l’opening sera de Myth & Roid, ce qui n’est pas dégueulasse non plus. Le PV n’arrive pas à me rassurer de quoi que ce soit, mais je lui laisse volontiers la chance de me surprendre.

Sinon niveau studios récents qui ont encore tout à prouver, Zero-G est de retour après Battery, pour une série nommée Piace: Watashi no Italian, dont le synopsis prête un peu à penser que c’est un peu un Gochuumon wa Usagi Desuka? avec des spaghettis bolo à la place des expressos. La PV laisse toutefois entrevoir plus de personnages masculins, et plein de trucs qui échouent à me donner envie. Truc drôle par contre, l’auteure du manga original est une animatrice (elle a notamment été chara-designer sur Hanayamata) et là elle se retrouve à chara-designer l’adaptation de sa propre série, ce qui est plutôt lol.

C’est pas vraiment ce que j’appellerais une série majeure mais je voulais parler de One Room de Typhoon Graphics, qui est une série courte qui semble se présenter comme un autre mauvais délire en vue subjective façon Anitore! EX ou Makura no Danshi, où il semble que l’on vivrait avec trois jeunes filles dans un appartement. Il y aura aussi une suite en avril sous-titrée side M, mais le truc vraiment cool de la licence, ce sont les chara-designers originaux, qui sont pour la première série Kantoku (de Hentai Ouji to Warawanai Neko., et pour la seconde Hidari (de Sasami-san@Ganbaranai ou de la trilogie Tasogare de la série Atelier). Et ça c’est bon.

one_room
Du coup comme c’est censé être vue subjective, anime dont vous êtes le héros, tout ça, est-ce qu’il y a un épisode prison ou bien comment ça se passe ?

Et pour finir le tour des plus ou moins gros studios qui ont des projets intéressants pour la saison, et si on parlait de TMS Entertainment ? Non parce que Yowamushi Pedal: New Generation quand même, respectez un peu. Yowamushi Pedal c’est toujours ce super shounen sportif de cyclisme, et là on revient avec des nouveau persos avec des designs un peu louches et Izumida qui se tape un relooking Vivel Dop. Mais comme d’habitude avec YowaPeda, il faut voir les personnages en action pour les apprécier. J’ai une foi assez aveugle dans le truc, et j’en veux maintenant tout de suite. Aussi chez TMS (en collaboration avec le tout nouveau Studio M2) on a Onihei, qui est un anime qui tombe pile pour le cinquantième anniversaire de la série Onihei Hankachou du romancier Shoutarou Ikenami, qui est assez culte au Japon. On a malheureusement assez peu d’infos sur l’anime lui-même à part quelques jolis chara-designs originaux, mais le réalisateur est plutôt un bon donc je ne suis pas inquiet.

Et puis c’est pas exactement la même boîte mais un peu quand même (c’en est une branche), évoquons Telecom Animation Film qui va sortir un certain Chain Chronicle: Hekuseitatsu no Hikari qui est l’adaptation d’un jeu smartphone de tower defense (à quand une adaptation du TD de Warcraft III ?). Et je suis aussi surpris que vous, la PV est vraiment cool, vraiment pas timide sur la 3D mais bien animée, dynamique et bien mise en scène, j’ai été surpris. J’espère juste que c’est pas du recyclage d’images des films et que la série sera au niveau, même si scénaristiquement je n’attends honnêtement rien.

Et il faut en parler, c’est pas une série mais tant pis, c’est au sujet du prochain film de Lupin Sansei. Eh bien voilà, Lupin the IIIrd: Chikemuri no Ishikawa Goemon a l’air stylé de ouf, sérieux. Genre regardez :

Cela dit il me semble que le précédent film était déjà dans ce genre donc c’est pas forcément une nouvelle, mais n’empêche, c’est très cool.

Et du coup avant de passer aux divers, évoquons les gros studios dont j’ai pas parlé et que vous vous demandez pourquoi : tout simplement parce qu’ils ont aucune nouvelle série sur le feu pour la saison.

Studios en hibernation

Du côté de Shaft, c’est normal qu’on n’aie rien de neuf vu qu’ils sont déjà au travail sur 3-gatsu no Lion, qui est en deux cours (sans parler de Kubikiri Cycle derrière). Vu que c’est un petit studio niveau effectifs, ils ne peuvent pas vraiment gérer deux séries en même temps, du coup Fate/Extra: Last Encore, dont on n’a pas de nouvelles depuis le dernier prono, attendra. Mais d’un autre côté Shaft semble apprécier le rythme de production des longs-métrages, et du coup alors que la troisième partie de Kizumonogatari n’est même pas encore en salle, le studio vient d’annoncer Uchiage Hanabi, Shita Kara Miru ka? Yoko Kara Miru ka? pour août, avec la PV qui suit. Et flash info, je sais pas pourquoi ils n’ont pas lâché son nom avec le reste du staff principal mais ça m’étonnerait beaucoup que le chara-designer ne soit pas Akio Watanabe, vu la tête de la fille dans la vidéo. Ce qui est sûr en tout cas, c’est que les décors sont jolis.

En vrac, un mot pour Brain’s Base qui sautent la saison, mais ça ne me dérange pas vu qu’ils sont en train de préparer la troisième saison de Kyoukai no Rinne pour avril, mission divine s’il en est. Du côté de David Production, hormis l’anime Monster Hunter Stories qui est en cours, on a aussi le droit à une pause en attendant Sagrada Reset en avril. Chez White Fox, qui sont pour rappel le studio de Re:Zero kara Hajimeru Isekai, la pause servira à préparer… Zero kara Hajimeru Mahou no Sho. Discret. Et sinon vous aurez aussi noté l’absence de P.A. Works, qui a tout récemment annoncé Sakura Quest, qui parle d’une nana dans l’industrie du tourisme qui essaye de redynamiser sa région. P.A. Works a présenté la série comme étant la troisième de leurs séries à propos du monde du travail. Les deux premiers de la série étant Shirobako et… Hanasaku Iroha.

Et parlons de Production I.G, puisque si ils n’ont rien d’annoncé pour l’hiver, leur année 2017 sera chaude, vu qu’on rappelle qu’ils sont sur les nouvelles séries FLCL et Ginga Eiyuu Densetsu, rien que ça. Qui plus est, je vous offre une petite info, vous aurez peut-être pu voir dans des bases de données mal informées qu’existait un projet pour une série télé Sky Crawlers. Après avoir fait mes recherches, j’ai découvert que l’info était extrapolée à partir de mauvaises traductions d’articles de blogs japonais au sujet d’un trailer en 3DCG lâché à la dernière Anime Expo. Il n’existe donc aucune série Sky Crawlers (du moins pas qu’on sache), par contre ce qui existe c’est une série de 5 épisodes de 5 minutes mélangeant live action et CG, réalisée par Mamoru Oshii et qui sera diffusé sur Toonami en mars, et ça s’appellera Sand Whale and Me. Eh ouais. Voici par ailleurs la vidéo d’annonce qui a causé toutes ces confusions :

Sinon ils ont aussi le film Kuroko no Basket: Last Game à sortir en mars et puis en avril on verra de quoi se chauffe Atom: The Beginning. Et toujours dans la région de Production I.G, on rappellera que Wit Studio est enfin sur le point d’accoucher de la seconde saison de Shingeki no Kyojin cet avril. Après genre deux ans de gestation, ils ont assez intérêt à pas se vautrer, et c’est d’ailleurs bien tout le mal qu’on leur souhaite.

En fin de liste on évoquera Bones, qui ont récemment annoncé une seconde saison pour Kekkai Sensen, nommée Kekkai Sensen & Beyond. On déplorera que Rie Matsumoto n’est plus à la réalisation, ce qui veut d’un autre côté dire que la très bonne réalisatrice est très certainement sur un autre projet, ce qui est top. N’empêche, Kekkai Sensen c’était très bon, donc j’ai hâte. Et puis sinon la seconde saison de Boku no Hero Academia arrivera probablement au printemps. Voilà un peu tout pour ceux qui passent leur tour pour l’hiver, en tout cas selon les infos qu’on a à l’heure du 11 décembre, puisqu’on aura sans doute quelques surprises d’ici le début de la saison.

Le reste

Je ne vise pas l’exhaustivité avec ce billet vu qu’il n’a pas vocation à être modifié avec les infos qui viendront dans les semaines à venir, mais quand même il y a des séries sur lesquelles je n’ai pas spécialement envie de m’étendre mais qui peuvent être intéressantes ou sur lesquelles j’ai quelques mots à dire.

Chez Xebec on va donc avoir BanG Dream!, un anime musical sur un groupe de lycéennes qui font du pop rock trkl. C’est certes Xebec mais vu le réal et la dernière PV ça devrait être assez innocent, le son passe bien, y’a moyen que ça soit un vraiment chouette moment à passer.

Pour Satelight l’actu ça sera le second cour de Nanbaka, qui aura la particularité remarquable d’être exclusif aux plates-formes de diffusion en ligne, que ce soit en occident ou au Japon. Peut-être un modèle à creuser pour l’avenir, j’ai pas encore lancé Nanbaka de mon côté donc ce que je peux en dire est limité, mais ce qui est important à dire c’est : elles arrivent ou bien les S4 et S5 de Senki Zesshou Symphogear ? On espère en voir la couleur en 2017 en tout cas.

senki_zesshou_symphogear_4-5.png

Du côté de chez GoHands l’actu c’est Hand Shakers, une série dont la PV laisse entrevoir pas mal de similitudes d’ordre technique et esthétique avec le dernier projet original du studio, K. Filtres lourds, intégration 3D un peu douteuse, quelques plans ambitieux… K était pas mal médiocre donc j’arrive pas à bien le sentir, mais j’ai envie de lui laisser une chance. Surtout que bon, OxT à l’opening, ça lubrifie les voies. Mais sinon le vrai projet du studio, c’est bien entendu le motherfucking film de Seitokai Yakuindomo pour cet été. Je suis curieux de voir si ça passera bien en film, mais plus de SYD c’est toujours bon à prendre.

Bon et sinon chez les champions de chez 8bit on va avoir le second cour de Rewrite. J’en avais déjà parlé dans le bilan de l’été, les chances pour que ça soit bon sont infinitésimales mais je suis assez curieux de voir à quelle sauce on va être mangés. Et surtout, le très bon délire c’est que ça sera une occasion pour ressortir l’excellent second opening du visual novel (comme le premier cour avait ressorti le premier), et ça c’est top. C’est tout ce qu’il y a à dire.

Et là je vais assumer mon côté gros connard préjudicié, mais chez Studio Pierrot, on va avoir le droit à ēlDLIVE, l’adaptation de la dernière série d’Akira Amano (Katekyou Hitman Reborn!) et du coup bouerf. Le key visual me racle les yeux niveau chara-design, et puis sachant comment a tourné Reborn! je ne suis que moyennement rassuré niveau scénar. Mais si ça se trouve ça sera bien hein, y’a toujours moyen. Et sinon vu que Sousei no Onmyouji va se finir cette saison et que Naruto Shippudden va toucher à sa fin je me demande quelle sera la durée de la chose. À part ça, si quelqu’un a le numéro de bipper des mecs de Pierrot Plus rappelez-leur qu’ils étaient censés sortir Shishou Series en 2016 et qu’on attend (même si bon ça a l’air d’être un peu bof, c’est un projet trans-media et la série devait mêler live action et animation).

eldlive
J’y peux rien, les couleurs, les visages, les mascottes, à peu près tout ce qui compose cette image me repousse.

Passage éclair du côté de Toei Animation qui va bien entendu remettre une pièce dans la machine pour une nouvelle saison de Precure avec le fabuleux Kirakira☆Precure A La Mode. J’ai rien d’autre à rajouter que le slogan de cette nouvelle série : « Cuisiner ! Manger ! Combattre ! ». J’ai hâte de rattraper Precure bon sang.

Pour le Studio Gokumi l’année sera teinte aux couleurs de Yuuki Yuuna wa Yuusha de Aru., qui nous sort une nouvelle saison en de multiples parties, mais ça attendra le printemps pour commencer. Leur actu pour l’hiver c’est Seiren, le nouveau délire du créateur d’Amagami SS et KimiKiss. Comme d’hab ce sera de l’omnibus, et je ne vous le cacherai pas : je déteste ça. Mais bon y’a des nanas qui ont l’air sympa, notamment la meuf avec les tresses en vrac et les cernes, si c’est une main girl j’achète.

Pour le Studio 4°C on doit noter qu’ils sortent leur première série télé des douze dernières années, une série courte nommée Sentai Hero Sukiyaki Force, qui parle de la capacité de la préfecture de Gunma à se fournir en ingrédients de sukiyaki. Mmmokay.

EMT², eux, vont proposer une série nommée Nyanko Days, qui parle d’une fille timide et de ses trois fille-chats de compagnie. Je ne sais pas si ça sera un court ou une série de taille normale, mais vu que c’est le réalisateur de Working!! et Gugure! Kokkuri-san, j’aurais tendance à pencher pour une taille normale. Et niveau thématiques, oui je sais pour Nekopara, et non je n’ai pas de commentaires.

A priori le studio Diomedea devrait commencer l’année un peu moins mal que 2015 puisqu’ils sont sur l’adaptation d’un manga de Seo Kouji, Fuuka. J’en ai entendu parler mais ne l’ai pas lu, et la PV me vend une série pas mal fan-servicieuse, pas très tentante. Qui plus est je me suis un peu spoilé en regardant les tags sur Manga-Updates, donc je suis un peu deg, mais curieux.

Voilà voilà, c’est tout pour ce billet, je vais pas me faire chier à parler de Yami Shibai 4 ou de KochinPa! Dainiki (POURQUOI) juste pour le plaisir de continuer à écrire, donc c’est ici que ce billet se termine. Si vous avez besoin de temps pour lire tout ça, ne vous inquiétez pas, le prochain billet ne sera pas de sitôt. A priori ça devrait être une surprise, et ça sera avant la fin du mois, et en attendant je vous souhaite de bien profiter de votre calendrier de l’Avent.

Une réflexion sur “Hiver 2017 : Le Pronostic

  1. Ping : Preview – Hiver 2017 – Hey World, What Happens ?

Lâchez vos comz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s