Méga-Blindtest Anime 2016 – Les réponses

La semaine dernière je vous ai invités à participer à un blindtest de mon cru portant sur les génériques des anime de l’année passée (et plus particulièrement, mes génériques préférés de l’année), et maintenant l’heure est venue d’offrir les réponses. Je pourrais commencer par classer les participants, mais où serait le suspense, où serait le fun dans tout ça ? Non, il me faut commencer par donner les réponses.

Mais là aussi, où serait le fun si je ne faisais que lister les noms de séries et de chansons ? Non, comptez sur moi pour agrémenter tout ça d’anecdotes et de petites infos intéressantes traduites approximativement de Wiki JP. Rien à voir avec cette rumeur que je ferais de mon mieux pour conserver la moyenne de taille de mes billets au-dessus de dix pages, bien entendu. Par ailleurs je vais parler un peu des morceaux mais je suis une quille en musique, donc que les experts me pardonnent mes erreurs (et me les signalent pour que je corrige ça).

classicaloid-01

Ce dit en passant, si vous voulez écouter les musiques au moins en TV size ou en taille complète (selon les cas), j’ai mis les liens sur les artworks des albums, il suffit de cliquer. Généralement je suis arrivé à trouver les versions officielles sur YouTube (sur le VEVO de l’artiste ou la chaîne de l’éditeur, de la chaîne de télé ou autre), donc en plus y’a les clips pour un bon nombre d’entre eux.

Du coup, on commence par la saison qui était visiblement la plus pétée du lot, puisque non seulement c’est celle dont le plus de génériques n’ont pas été identifiés… mais c’est aussi une de celles où il y a le plus de génériques qui ont été identifiés par tout le monde. Aurais-je été trop chafouin sur cette saison, quitte à péter l’équilibre de la chose ? Possible. Si vous avez besoin d’un rappel des séries de l’hiver avant ça, je rappelle que le bilan de l’hiver 2016 est par là.

Hiver (10 pistes)

01/ Garo: Guren no Tsuki ED2
Karen, de Inaribayashi

inaribayashi_-_karen

Pour commencer j’avais envie de vous lâcher ce morceau que je peux presque sans honte qualifier de « entre tradition et modernité », avec ses grosses grattes et son p’tit shamisen tranquilou la main dans le fundoshi. Le titre est interprété par un groupe de seiyuu créé spécialement pour l’anime, qui comme son nom l’indique regroupe les doubleuses des trois inari, ainsi que celle de Kaguya (des personnages secondaires), respectivement Sayaka Sasaki, Mayu Udono, Yoriko Sato et Ayaka Ohashi. Elles n’ont personnellement rien accompli de fou en tant que seiyuu pour l’instant donc je prends un chèque de pluie sur les anecdotes pour ce coup-ci.

Par contre, vous vous en serez probablement rendu compte, mais en mettant un ending de la série Garo, j’ai, dès la première piste du blindtest, éliminé froidement toute chance de voir apparaître du JAM Project dans le blindtest. En effet, le supergroupe est en charge de tous les openings de la série, et cette année leur seule production dans le domaine de l’anisong était le sympathique OP2 de la série, et l’OP du film Garo: Divine Flame que je n’ai pas vu. Donc oui, un blindtest anime sans JAM Project, c’est dur mais c’est comme ça. Mais nos fans de confitures préférés nous ont quand même laissé un beau souvenir, qui explique la puissance du morceau : Karen est effectivement composé par Masami Okui, chanteuse, compositrice et membre fondateur de JAM Project. Tout s’explique. Et sinon, je recommande les openings de la première série (Garo: Honoo no Kokuin), aussi bien visuellement que musicalement, forcément interprétés par JAM Project, et puis le premier ending de Guren no Tsuki, qui est aussi en partie interprété par ce groupe de seiyuu.

02/ Boku dake ga Inai Machi ED
Sore wa Chiisana Hikari no You na, de Sayuri

sayuri_-_sore_wa_chiisana_hikari_no_you_naEt on continue ce petit jeu de « les gens s’attendaient à l’opening donc je prends l’ending » avec le très bon ending de cette série que trop de gens connaissent sous le nom d’Erased. Car si l’opening, par ASIAN KUNG-FU GENERATION, était effectivement vraiment cool avec ses guitares vrombissantes, j’y préfère la voix charmante de Sayuri et sa j-pop un poil énervée.

Pour le coup il y a un truc drôle à dire sur la jeune artiste qu’est cette Sayuri (20 ans seulement), c’est qu’elle est en train de devenir progressivement la chanteuse attitrée des endings des séries diffusées dans le noitaminA de Fuji Television. Son premier travail dans le domaine de l’anisong était effectivement sur l’assez cool ending de Ranpo Kitan: Game of Laplace (noitaminA de l’été 2015), puis on a eu ce Sore wa Chiisana Hikari no You na pour le noitaminA de l’hiver 2016, et tout bientôt, quelques jours après que ce billet ne sorte, on l’entendra à la fin de épisodes de Kuzu no Honkai, qui est le noitaminA de cet hiver. Coïncidence ? Franchement, je me demande.

03/ Gintama° OP4
KNOW KNOW KNOW, de DOES

does_-_know_know_knowEt notre premier opening est une des deux chansons du blindtest provenant d’un anime que je n’ai pas encore vu. Je vais d’ailleurs avouer ma honte, d’habitude je n’écoute pas d’anisongs de séries que je n’ai pas vu, mais quand je suis tombé dessus au détour d’un top 40 honteux trouvé sur Youtube, je suis tombé amoureux. Il m’a fait mon hiver, je le confesse. Ce frénétique KNOW KNOW KNOW, on le doit donc au groupe DOES, que je ne connaissais pas pour la bonne raison que ce sont des habitués des séries longues, genre Naruto Shippuuden, Uchuu Kyoudai, et encore beaucoup de Gintama, et que dans le domaine j’ai pas mal de retard. Et du coup là j’ai pas d’infos particulières à lâcher, désolé. Le clip est cool par contre.

04/ Bubuki Buranki OP
Beat your Heart, de Konomi Suzuki

konomi_suzuki_-_beat_your_heartJe ne pouvais pas résister à ce petit bout de feu sacré vocal qu’était ce nouvel opening de Konomi Suzuki, pour Bubuki Buranki, une série qui sans avoir l’air d’y toucher se paye la demoiselle en opening et MYTH & ROID en ending, rien que ça. Ça vous fait penser à un autre anime de l’année ? Coïncidence, surement.

Mais plutôt que de trouver une anecdote glaireuse sur sa vie, je préfère vous parler un peu des chansons de Konomi Suzuki. La demoiselle a commencé dans le domaine il y a presque six ans avec le sympathique OP de Tasogare Otome x Amnesia, et juste après avec le très très bon ED1 de Sakurasou no Pet na Kanojo, DAYS OF DASH. Cela dit, si vous la connaissez c’est probablement pour ses morceaux les plus connus, qui sont l’excellent OP de No Game No Life, This game, et l’étonnant mais approprié Watashi ga Motenai no wa Dou Kangaete mo Omaera ga Warui, OP de la série éponyme. Il faut aussi noter que la jeune femme a été particulièrement productive cette année avec cet OP, le premier de Re:Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu et le sympathique OP d’Ange Vierge, Love is MY RAIL. Si si, vous avez bien lu ça. Bref, je l’aime beaucoup et j’ai hâte de continuer à l’entendre. Et sinon, ce Beat your Heart est qualifié par les spécialistes de Rate your music de Melodic Metalcore, et je suis pas trop sûr de comment le prendre.

05/ Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku wo! ED
Chiisana Boukensha, de Sora Amamiya, Rie Takahashi et Ai Kayano

aqua_megumin_darkness_-_chiisana_boukensha.pngDétrompez-vous, je ne l’ai pas placé juste parce que j’aime beaucoup la série, mais bien parce que cet ending interprété par les seiyuu des trois héroines (dans l’ordre, Aqua, Megumin et Darkness) est tout ce qu’il y a de plus plaisant après un épisode passé à durement se dilater la rate. La pochette du single reproduit à merveille l’ambiance que l’ending peint : trois seiyuu pas trop stressées, quelques guitares acoustiques, une flûte par ci par là, et on s’y croirait. Il semblerait que la suite qui va sortir tout bientôt aura la même combinaison d’artistes pour son opening et son ending, et vu le titre de l’ED de cette seconde saison, ça sent encore le truc posé et bonne ambiance, j’ai hâte de voir et d’entendre ça.

06/ Ajin OP
Yoru wa Nemureru kai?, de flumpool

flumpool_-_yoru_wa_nemureru_kai.pngSi je suis loin d’être un fan de Polygon Pictures, je ne peux qu’apprécier leurs choix musicaux. Sans parler du fait qu’ils ont eu à plusieurs reprises angela sur Sidonia no Kishi, et que rien que pour ça cœur cœur cœur, Ajin se paye non seulement une très bonne bande son par Yugo Kanno, mais aussi un excellent opening interprété par flumpool, un groupe que les fans d’anime connaissent seulement pour le très sympathique OP1 de… Captain Earth. [rires préenregistrés] Bref, un opening d’une intensité contrôlée et maîtrisée pour Ajin, je l’aime beaucoup et j’en veux plus.

J’en profite du coup pour parler ici d’une de mes grosses déceptions de l’année qui est la collaboration annoncée entre angela et fripSide, deux groupes que j’aime énormément, pour l’opening de la seconde saison d’Ajin. Première révélation, ce n’est pas une collaboration à parts égales, mais deux collaborations avec l’un des deux artistes qui prend le dessus à chaque fois. Ainsi l’OP1 de cette seconde saison, Boku wa Boku de Atte, était interprété par angela x fripSide, et l’OP2, The end of escape, était interprété par fripSide x angela. Malheureusement, le premier est sympathique mais gâche entièrement l’intérêt de la collaboration vu que c’est du pur angela sans la moindre trace du style de fripSide, tandis que le second est juste un bordel innommable. Tant pis, c’est bien d’avoir essayé mais on se contentera de chansons en solo, merci bien.

07/ Divine Gate OP
One Me Two Hearts, de Hitorie

hitorie_-_one_me_two_heartsCelui-là j’ai hésité à le mettre parce que ça me faisait un peu chier de rappeler au monde l’existence de Divine Gate, mais la qualité de la musique prend le devant sur tout, et seigneur qu’elle est bien, la musique de l’opening de Divine Gate. Bien produit, rapide comme j’aime, je n’ai rien à redire sur le morceau. Par contre j’ai un peu à dire sur le groupe, dont c’est pourtant la première anisong. En effet, le chanteur et fondateur du groupe n’est autre que wowaka, un éminent producteur de vocaloid à qui l’on doit notamment l’excellent World’s End Dancehall, le profondément vénère Unhappy Refrain, Rolling Girl, etc. Si vous avez déjà joué à un Project DIVA (et sinon vous avez tort), vous avez probablement déjà entendu ses sons. Et vous l’avez haï de toute la force du bout de vos doigts.

08/ Shouwa Genroku Rakugo Shinjuu OP
Usurai Shinjuu, de Megumi Hayashibara

megumi_hayashibara_-_usurai_shinjuu.pngQuoi de mieux pour introduire la maline et sophistiquée série de Deen portant sur le rakugo qu’une chanson sophistiquée ambiance bar chic enfumé, agrémenté de clarinettes, de flûtes et autres réjouissances ? Je pourrais parler des heures de la très grande seiyuu qu’est Megumi Hayashibara, mais je ne vois qu’une anecdote pouvant efficacement lui rendre hommage. D’abord souvenez-vous que c’est elle qui incarnait Rei dans Neon Genesis Evangelion, et maintenant souvenez-vous de Kantoku Fuyuki Todoki, la série courte adaptée d’un manga de Moyoco Anno, la femme de Hideaki Anno. Eh bien Megumi y joue le rôle du personnage censé représenter la femme d’Anno, donc à partir de là je pense qu’on peut sainement dire que Rei est la waifu officielle d’Anno. Que des faits purs et durs, CQFD, blablabla j’entends pas ce que vous dites on enchaîne.

09/ Hai to Gensou no Grimgar OP
Knew day, de (K)NoW_NAME

know_name_-_knew_dayOn le sait, les violons dans la pop c’est un peu la facilité, mais quand on part sur l’idée de les jouer à la tzigane, c’est tout l’inverse, ça vaut des points. Et effectivement l’OP de Hai to Gensou no Grimgar est tout ce qu’il y a de plus sympathique. Comme l’ED et, en fait, l’ensemble de l’OST, le thème nous vient de (K)NoW_NAME, un groupe qui semble avoir été créé spécialement pour la série, et qui est d’une taille considérable (six compositeurs et trois interprètes). Mais ne vous-y méprenez pas, le groupe ne va pas s’arrêter là, et semble bien calé sur le concept de faire à la fois les OST et les theme songs, puisqu’ils vont se charger de la bande-son et de l’OP d’un des prochains P.A. Works, Sakura Quest (celui qui parlera de l’industrie du tourisme dans le trou du cul du Ponja).

10/ Kizumonogatari I: Tekketsu-hen ED
Tekketsu-hen End Roll, de Satoru Kosaki, Ryuichi Takada, Keigo Hoashi et/ou Ken Namba

va_-_kizumonogatari_i_tekketsu-henEt juste après avoir vanné sur les violons, il met un morceau qui repose en grande partie sur ses violons. Chapeau. Mais heureusement il n’y a pas que ça dans cette musique du générique de fin de la première partie de Kizumonogatari. J’aurais pu mettre whiz, l’ED original de Koyomimonogatari, mais où serait le fun là-dedans ? Non, autant placer le très bon premier ending de la folle arlésienne qu’est Kizumonogatari.

Du coup vous aurez remarqué que je n’ai pas indiqué clairement quel compositeur était l’auteur du thème. C’est tout simplement parce que l’information n’existe pas, en tout cas pas sur le verso de la boîte de l’OST. Du coup j’ai un peu regardé, et les trois premiers sont des compositeurs qui ont tous bossé chez Bandai Namco et notamment sur les licences Tekken et Katamari Damacy, ce qui les met déjà à un certain niveau pour les OST colorées. J’aurais tendance à dire que ça serait plutôt le premier d’entre eux, Satoru Kosaki, qui est notamment le premier compositeur de la série Monogatari, mais aussi compositeur des Haruhi… et de Captain Earth, paye ton running gag. Et sinon, parce que je pense que c’est important à dire, le dernier de la liste, Ken Namba, est un ethnomusicologue reconnu et chargé de cours à l’université de musique Toho, mais sinon dans le domaine de l’anisong il a composé une insert song pour un OVA 18+ nommé Sei Brunehilde Gakuen Shoujo Kishidan to Junpaku no Panty The Animation. Voilà voilà, fin de la parenthèse.


Après cette saison qui aura posé problème à plus d’un, passons à celle qui a posé le moins de problèmes, et pourtant il y avait du volume : le printemps. Plein de séries que tout le monde a vu ou de tout le monde a entendu parler… et d’autres. Une fois de plus, pour vous rappeler de ce qu’il y avait cette saison, le bilan du printemps est là.

Printemps (15 pistes)

11/ Kiznaiver OP
LAY YOUR HANDS ON ME, de BOOM BOOM SATELLITES

boom_boom_satellites_-_lay_your_hands_on_me.pngEt pour commencer dans la bonne humeur, quoi de mieux qu’un peu de dance alternative, planante et posée ? Cet opening est joué par le groupe d’électro et de rock alternatif BOOM BOOM SATELLITES, qui s’est fait connaître comme le bon client dès qu’il y avait besoin d’un générique pour une série ou un film animé de science-fiction, que ça soit le très bon ED5 de Mobile Suit Gundam Unicorn, Broken Mirror, ou encore du Xam’d, de l’Appleseed ou même Ninja Slayer.

Malheureusement la bonne humeur n’est pas là pour rester, puisque ce groupe vous en avez sans doute entendu parler plus d’une fois cette année à cause de sa malheureuse dissolution, faisant suite à l’encore plus malheureuse aggravation de la condition musicale du chanteur, Michiyuki Kawashima, en juin. Celui-ci à finalement succombé à sa tumeur cérébrale en octobre. Pour des raisons, avec une pondération qui sera gardée secrète, de dignité et de flemme, je ne me suis pas senti d’aller chercher plus d’infos croustillantes sur le groupe, donc passons à la suite, mais dans le respect.

12/ Anne Happy♪ OP
PUNCH☆MIND☆HAPPINESS, de Happy Clover

happy_clover_-_punch_mind_happiness.pngEt là la bonne humeur revient pour de vrai, vous n’avez qu’à voir : entre le nom de l’anime, le titre de la chanson et le nom du groupe, on retrouve trois fois le mot « happy ». Si ça vous rend pas content, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Le groupe interprétant la chanson est donc Happy Clover, qui comme vous l’aurez probablement déjà compris est un groupe composé des seiyuu des personnages principaux de la série, qui sont dans l’ordre Yumiri Hanamori (pour An Hanakoizumi), Haruka Shiraishi (pour Ruri Hibarigaoka), Kiyono Yasuno (pour Botan Kumegawa), Hibiku Yamamura (pour Hibiki Hagyu), et Mayu Yoshioka (pour Ren Ekoda). Je vais pas vous faire le détail de ce qu’elles ont toutes fait, mais la chanson est composée par Hidekazu Tanaka que l’on connaît principalement parce que c’est un spécialiste de toute ce qui touche aux idols (ayant notamment bossé sur Aikatsu, The Idolm@ster et, ça arrive, sur Wake Up, Girls!), mais surtout parce qu’on lui doit l’excellent OP de Hanayamata. Et ça, ça rattrape tous les Wake Up, Girls! du monde.

13/ Ushio to Tora 2nd Season OP
Shuugawari no Kiseki no Shinwa, de Kinniku Shoujo Tai

kinniku_shoujo_tai_-_shuugawari_no_kiseki_no_shinwaVous avez probablement reconnu l’inimitable voix de Kenji Ootsuki, mais avez-vous eu assez de goût pour vous souvenir d’Ushio to Tora ? C’est tout le mal que je vous souhaite. Bref, si Kenji Ootsuki est pas mal connu pour son boulot en « solo » sur les openings de la série Sayonara Zetsubou-sensei, c’est ici avec son groupe, Kinniku Shoujo Tai (aussi parfois romanisé comme King-Show, et signifiant « Ceinture de filles musclées ») qu’il s’est chargé des deux openings de la nouvelle adaptation du manga de Kazuhiro Fujita. Ça pète de partout, ça crie comme il faut, mais c’est quand même plus mélodieux que l’opening de la première saison, bref, je kiffe.

Si le nom du groupe ne vous dit rien c’est un peu normal, puisqu’on ne l’a pas retrouvé à l’interprétation d’anisong depuis l’OP d’Eat-Man, en 1997. C’est pourtant avec l’un de ses collègues du groupe qu’il a chanté le très célèbre ED1 de NHK ni Youkoso!, Odoru Aka-chan Ningen. Et par ailleurs, récemment, Kenji Ootsuki a écrit les lyrics de l’OP de Kangoku Gakuen, Ai no Prison, et s’il ne semble pas y avoir prêté sa voix, le morceau fait très clairement du pied au style du monsieur, et ça donne une chanson très cool.

14/ Bishoujo Senshi Sailor Moon Crystal Season III ED1
eternal eternity, de Junko Minagawa & Sayaka Ohara

new_moon_ni_koi_shite_eternal_eternity.pngVous avez sans doute entendu dire que Sailor Moon Crystal c’était de la daube, et vous avez globalement entendu juste, mais ce dont vous n’avez peut-être pas entendu assez parler, c’est de la seconde saison, adaptant le troisième arc de la série, avec des vrais morceaux de réalisateurs talentueux et de bons animateurs dedans. Le seul truc que je m’apprêtais à reprocher à cette saison, c’était le passage de bâton assez inattendu de Megumi Ogata à Junko Minagawa pour jouer le rôle de Sailor Uranus. Forcément, j’étais un peu dèg parce que non seulement Megumi Ogata quoi, plein de cœurs pour elle, mais en plus le rôle allait comme un gant à la très célèbre seiyuu. Du coup c’est cet ending qui m’aura convaincu, comme une espèce de pot-de-vin musical, que c’était cool quand même, pas de problème, tu peux avoir le rôle Junko.

Bishoujo Senshi Sailor Moon Crystal Season III a en fait non seulement eu le droit à trois endings différents, mais aussi à trois versions du même opening, interprétées par trois artistes différents, de l’excellente Etsuko Yakushimaru à Momoiro Clover Z, le groupe qui s’était chargé de Moon Pride, l’OP de la première saison de Crystal, pour lequel je ne cacherais pas un véritable amour, bien qu’un peu honteux. Pour Moon Pride, hein, pas Crystal S1, faut pas déconner.

15/ Gakusen Toshi Asterisk 2nd Season OP
The Asterisk War, de Shiena Nishizawa

shiena_nishizawa_-_the_asterisk_warComme à sa première saison, Gakusen Toshi Asterisk se paye un opening plein de pêche interpété par Shiena Nishizawa, jeune artiste dans le domaine de l’anisong. En fait elle est même plutôt jeune en général, puisque quand elle a commencé avec l’inexplicablement excellent ending de Kantai Collection en 2015, Fubuki, elle était à peine sortie du lycée. Depuis c’est donc un sans-faute, avec un sympathique ED pour Aria the Avvenire, et puis les OP des deux saisons d’Asterisk. Et quand on sait que pour la première saison, en face il y avait Maaya Sakamoto à l’ending, ça rend d’autant plus remarquable le fait qu’elle ait sorti un morceau dont on se souvienne encore aujourd’hui.

Cela dit, j’ai un reproche à son encontre. Ok, selon sa bio elle dit avoir commencé à apprendre la musique sur la guitare de son père donc elle sait en jouer, pas de problème de ce côté. Par contre, faut arrêter d’apparaître sur les couvertures de tes singles avec une guitare dans les mains quand il est clairement indiqué que tu ne joues de la gratte sur aucun des morceaux, c’est un chouia ridicule. Et, je m’y connais pas du tout en guitare, mais dans le clip elle a l’air de faire absolument n’importe quoi avec sa gratte. Vous avez bien entendu le droit de m’exploser dans les commentaires si je me plante comme un gros naze.

16/ Sakamoto desu ga? OP
COOLEST, de CustomiZ

coolest_-_customizEt on enchaine avec encore plus de patate pour l’excellent OP de Sakamoto desu ga?, interprété par CustomiZ, groupe que l’on connait pour d’assez bons sons sur des séries pas forcément top. Je pense par exemple à l’ED de la seconde saison de Sidonia no Kishi ou à l’ED de K Return of Kings. Malheureusement il y a peu de chances que le groupe fasse quoi que ce soit d’autre puisqu’il s’est dissous en août. Décidément, quelle année pour les musiciens…

Sinon il y a un truc un peu drôle à dire sur eux qui est que tous les membres du groupes n’ont joué qu’un seul rôle en tant que seiyuu dans leur carrière, sur le même anime. Et pourtant le groupe n’a fait aucune chanson pour la série, ils ont juste tous doublé des personnages secondaires anonymes dans cette série, qui est Fuuun Ishin Dai☆Shougun, une daube infâme que je garde en mémoire comme étant le pire anime que j’aie jamais vu. Mais ils font le clip de COOLEST en cosplay de Sakamoto donc ça va, je les pardonne un peu.

17/ Flying Witch OP
Shanranran, de miwa feat. 96Neko

miwa_-_princess_shanranranDans la catégorie des musiques dont Nintendo pourrait se servir pour accompagner le circuit de la ferme Meuh Meuh dans un Mario Kart sans que personne ne lève un sourcil, Shanranran se pose là. C’est sympa comme tout, et avec le visuel de l’opening qui est synchronisé avec le son c’est vraiment parfait pour illustrer Flying Witch.

Pour parler des artistes en cause, miwa est une tête connue qui a fait du Bleach, du FullMetal Alchemist comme du Gin no Saji (pour rester dans le champ agricole), donc plus grand chose à prouver. Par contre, la 96Neko qui fait un featuring sur le morceau (bien que je ne sois pas sûr de la nature de son intervention) n’a pas fait grand-chose de remarquable, mais elle s’apprête à percer tout bientôt, puisqu’elle va faire l’OP de Kuzu no Honkai cette saison, dont on a déjà parlé. On lui souhaite tout le meilleur.

18/ Concrete Revolutio: Choujin Gensou – The Last Song OP
Wareru Doukoku, de ZAQ

zaq_-_wareru_doukoku.pngC’était pas trop dur à reconnaître pour l’artiste : ZAQ est une artiste qu’on entend presque partout depuis quelques années, et là on reconnaît bien son style très dénué d’artifices, à ce point c’est presque de l’acoustique. Quoi, on a bien le droit de plaisanter non ? Et oui j’aime bien quand un morceau se barre en couille en mode brostep en plein milieu. Du coup dans l’opening tu vois un shota fantôme en train de faire du break dance sur ce bout de dubstep, ça ça suffit à me vendre un morceau.

Je vous l’ai dit, ZAQ on l’entend partout, et rien que cette année, non seulement elle a interprété cet opening, l’OP de Koukaku no Pandora, l’OP de Flip Flappers, mais en plus elle a composé et écrit l’OP d’Oshiete! Galko-chan, l’ED de High School Fleet et l’ED de la saison 2 de Hibike! Euphonium. On la fait sortir par la porte elle rentre par la fenêtre : vous croyiez ne rien avoir entendu d’elle cette année et en fait il est très probable que si. Sinon, tant qu’on est sur Concrete Revolutio, je vous rappelle que la première saison avait le même line up d’artistes pour son OP et son ED, et je vous recommande tout particulièrement l’excellent ED instrumental de cette première saison, The Begining de Yohske Yamamoto.

19/ Sansha Sanyou OP
Clover♣Kakumation, de Triple♣Feeling

triple_feeling_-_clover_kakumationAprès la J-Pop sur fond d’électro explosive, passons à de la J-Pop dans ce qu’elle peut avoir de plus doux et sucré, et donc très adapté pour l’OP de l’excellent slice of life Sansha Sanyou. Mais sous le nom intriguant de Triple♣Feeling se cache, une fois n’est pas coutume, un groupe de seiyuu comprenant les doubleuses des personnages principaux. Mais comme cette fois-ci il n’y en a que trois je peux prendre un peu de temps à dire ce qu’elles ont fait.

Dans le rôle principal de Futaba Odagiri, on a donc Mai Kanazawa qui n’a à part ça joué littéralement que des rôles anonymes, pas mal la promotion. Dans le rôle de Youko Nishikawa on retrouve Yuu Wakui qui n’a à part ça fait que des personnages d’Aikatsu. Et enfin dans le rôle de Teru Hayama on a Ayaka Imamura, dont les rôles les plus marquants à ce moment-là étaient celui de la meuf qui est pas Sakurako dans Sakurako-san no Ashimoto ni wa Shitai ga Umatte Iru, et celui de Prostituée B dans Akame ga Kill!. Hmm, non mais sinon en vrai c’est bien Sansha Sanyou, je vous jure, et les seiyuu sont bien, me regardez pas comme ça.

20/ Koutetsujou no Kabaneri OP
KABANERI OF THE IRON FORTRESS, de EGOIST

egoist_-_kabaneri_of_the_iron_fortressOui, bon, j’ai déjà dit tout ce que je pensais de Koutetsujou no Kabaneri, mais la bande-son ça reste du Hiroyuki Sawano, et l’opening ça reste de l’EGOIST, donc qu’est-ce que vous voulez que j’y fasse ? Certes la chanson se barre un peu dans tous les sens, mais elle pète bien, et c’est tout ce que je lui demande. EGOIST c’est donc ce groupe qui a été fondé (et a trouvé son nom) avec Guilty Crown, et c’est probablement la meilleure chose à être ressortie de cette série. Depuis, le groupe a eu une assez belle carrière en faisant notamment l’excellent ED1 de Psycho-Pass, Namae no Nai Kaibutsu, une chanson qui comme vous le savez peut-être multiplie les références à Monster de Naoki Urasawa, ce qui fait donc double bon goût.

Pour rappel, EGOIST c’est le résultat premier d’une audition menée par le célèbre compositeur Ryo, de SUPERCELL. De cette grande audition sont ressorties deux chanteuses, dont une qui n’a pas eu une grande carrière, et une autre, Chelly, avec qui il a fondé EGOIST. Pour rappel, Ryo c’est un compositeur qui a commencé à se faire connaître dans le monde du vocaloid en sortant ce qui sont probablement les plus gros tubes du milieu, genre World is Mine ou Black Rock Shooter. Depuis il est passé aux vraies chanteuses, celles avec des cordes vocales et tout, et il a continué à enchainer les tubes, avec notamment l’exceptionnel ED de Bakemonogatari, Kimi no Shiranai Monogatari, et plus récemment l’excellent ED de Noragami Aragoto, Nirvana.

21/ JoJo no Kimyou na Bouken: Diamond wa Kudakenai ED
I Want You, de Savage Garden

savage_garden_-_savage_gardenOui, oui j’ai pris la voie du faible en choisissant l’ending au lieu de me décider pour un des trois très bons openings de Diamond wa Kudakenai. Comprenez ma douleur. Du coup comme je n’ai pas grand-chose à dire sur le tube de 1997 de Savage Garden, un petit tour des openings s’impose.

Le premier, CRAZY NOISY BIZARRE TOWN, est interprété par THE DU, qui est un groupe qui a été créé à l’occasion. Truc amusant, les chœurs de la chanson sont interprétés par Kazusou Oda (plus connu sous le nom de Coda) et Jin Hashimoto, deux précédents interprètes d’openings de JoJo.

Le second, chase de batta, c’est mon cheval noir à moi : au départ je l’aimais pas trop et puis plus je l’ai entendu plus je l’ai aimé, maintenant c’est probablement mon préféré de trois. D’un autre côté c’est un morceau bien débile et violent comme il faut niveau sonore, donc comme je vous ai déjà pas mal pété les oreilles et que je vais continuer à le faire, je me sentais pas de vous l’imposer. Sans compter que j’avais déjà trop de pistes pour l’été.

Et le troisième et dernier, Great Days, est interprété par Karen Aoki et Daisuke Hasegawa. La première n’avait jusque-là rien fait pour l’anisong tandis que le second était jusqu’à présent surtout connu pour quelques sons sur Gundam G no Reconguista. Mais c’est un mal pour un bien, vu que c’est là que Hasegawa semble avoir rencontré Yuugo Kanno. C’est en effet Kanno qui lui avait composé et arrangé ces chansons, étant aussi en charge de la bande-son sur Reconguista, et étant depuis Stardust Crusaders d’astreinte sur la série JoJo. Le monsieur a aussi composé ce dernier OP, qui a d’ailleurs eu le droit à une version « Jin et ses potes vont au karaoké » à l’occasion du dernier épisode de l’anime.

22/ Kuromukuro OP1
Deathtopia, de GLAY

glay_-_deathtopiaOpening mémorable pour une série globalement oubliable, ce Deathtopia a tout ce qu’il faut pour plaire. GLAY est un groupe que je connais surtout pour les quelques openings qu’ils ont fait pour Diamond no Ace, et effectivement le groupe a fait assez peu d’anisongs quand on considère qu’ils ont déjà presque 30 ans de bouteille et qu’il compte parmi les dix artistes les mieux vendus de tous les temps au pays. Quant au nom du groupe, il vient de l’idée de symboliser leur genre de prédilection : si on représente le rock comme du noir (black) et la pop comme du blanc (white), alors leur genre c’est du gris (glay (sic)). Ah bah oui, en même temps c’est pas simple l’anglais, j’aimerais bien vous y voir moi.

(notez que la vidéo en lien contient en fait les deux openings de la série à la suite, ce qui n’est pas forcément un mal vu que les deux sont de très bonne qualité)

23/ Tanaka-kun wa Itsumo Kedaruge OP
Utatane Sunshine, de Unlimited tone

unlimited_tone_-_utatane_sunshineFondé en 2007, Unlimited tone est un groupe qui signe avec Utatane Sunshine leur première anisong. L’idée du groupe, c’est que tous les membres sont aussi des vocalistes. De là vient le nom du groupe, puisque tout est lié. Si je traduis l’explication qui est sur leur page Wikipédia japonaise, l’idée est que quand les voix des vocalistes du groupe se superposent ça crée une sorte d’écho infini, ce qui est, si vous êtes ingé son, probablement un de vos pires cauchemards.

24/ Boku no Hero Academia OP
THE DAY, de Porno Graffitti

porno_graffitti_-_the_day

J’étais contractuellement obligé de le mettre, sinon des gens venaient devant chez moi et m’insultaient en me mettant des pichenettes dans le front. Mais bon, pas trop de regrets, la chanson est effectivement super, donc pas de problèmes pour moi. Bref, Porno Graffitti, tout le monde connait le groupe, ils se sont fait connaître pour leurs sons à travers GTO, Bleach ou encore FullMetal Alchemist. Du coup logiquement associés au genre des shounens d’action, il était logique de les voir convoqués pour offrir à Boku no Hero Academia un générique qui pète bien.

Quand à leur nom, c’est un poil plus compliqué que pour GLAY, mais pas trop non plus. À la base, ils s’appelaient donc No Score (puisque aucun d’entre eux ne savait lire une partition), mais ils voulaient un nom qui ait de l’impact. Du coup ils ont piqué le titre d’un album qu’ils aimaient bien : Extreme II: Pornograffitti, du groupe de rock américain Extreme. Par contre du coup leurs fans japonais ont tendance à raccourcir le nom japonais en « Porno », et comme c’est quand même plutôt des bons garçons ils ont tenu à rappeler à leurs fans de faire un peu gaffe à leur utilisation du mot. Oui non parce que si ton patron passe derrière toi et que tu lui dis que t’écoutes du Porno, tu vas regretter de pas avoir mieux suivi en cours d’anglais.

25/ Macross Delta ED1
Ikenai Borderline, de Walküre

walkure_-_ikenai_borderlineOn pourra dire ce qu’on veut de Macross Delta, la série contient une quantité impressionnante de chansons vraiment top. J’aurais pu mettre quasiment n’importe laquelle et ça se serait très bien passé, mais LA chanson de Delta, pour moi, c’est celle-là et nulle autre. Pour rappel, Walküre est le nom du groupe d’idols de la série, du coup dans la vraie vie c’est le nom du groupe composé de leurs seiyuus… enfin presque, puisque la seiyuu de Mikumo, Ami Koshimizu, s’est vue remplacée par Juuna. Non pas que Koshimizu ne sache pas chanter, bien au contraire, mais non seulement Juuna a un sacré filet de voix, mais en plus ça permettait de donner un gros coup de hachoir dans la moyenne d’âge du groupe. Oui parce que la trentaine bien fraiche de Kishimizu ça aillait pas trop, alors que Juuna, qui est née en novembre 2000 (!), c’est tout de suite plus vendeur.

Bref bref, considérations vieillistes mises à part, on retrouve dans le groupe Minori Suzuki dans le rôle de Freyja, Nozomi Nishida dans le rôle de Makina, Kiyono Yasuno dans le rôle de Kaname et Nao Touyama dans le rôle de Reina. Et oui du coup c’est la seconde fois qu’on a Kiyono Yasuno dans le blindtest vu qu’elle était déjà dans l’OP de Anne Happy♪, mais haha j’ai prévenu que ça pourrait être le cas donc toutes les bases sont couvertes (ce qui est en fait un pur coup de bol vu que je me suis rendu compte de ça qu’après avoir enregistré l’intro du blindtest et écrit le billet).


Le printemps c’était donc la saison qui a été globalement la plus réussie pour les divers participants, mais on passe à l’été, et là il y a déjà eu un peu plus de problèmes. Il faut dire que c’était aussi la saison la plus représentée dans le blindtest, à l’étonnement général vu que j’avais dit que les séries de la saison d’été avaient été très nombreuses à m’avoir saoulé, notamment dans le bilan de l’été. Bah oui, mais visiblement la qualité de chansons n’a pas grand-chose à voir avec la qualité des séries, et c’est pour ça qu’on se retrouve avec un été très chargé.

Été (16 pistes)

26/ Berserk ED2
Ash Crow, de Susumu Hirasawa

susumu_hirasawa_-_ash_crowS’il y avait bien UNE bonne raison d’attendre la nouvelle série Berserk, c’était sans doute ce nom dans le teaser : Susumu Hirasawa. CERTES c’était juste pour une insert song, l’OST étant comme d’hab produite par Shirou Sagisu, mais syndrome du centurion : un seul son me suffisait. Et coup de bol, le dernier épisode de la saison nous a fait le plaisir de nous offrir un nouvel ED, un second son original de tonton Hirasawa, et re-coup de bol, je le trouve meilleur que son insert song nommée Hai yo, toujours dans la thématique des cendres.

Pour rappel Susumu Hirasawa c’est ce monument japonais de la musique électronique qui ne se déplace que pour travailler avec des auteurs qui vaillent le coup, c’est-à-dire Kentaro Miura et feu Satoshi Kon. Tranquille, sans pression. Notons aussi que même dans l’ombre du maître, on retiendra l’OP de la série, Inferno de 9mm Parabellum Bullet, du metal alternatif bien bien rapide mais tellement rapide que malheureusement la version contenue sur le single… est en TV size. Du coup pour compenser et remplir le CD, ils ont mis une piste de live de presque 50 minutes en seconde piste. Bah écoutez, pourquoi pas hein.

Sinon notez que Hai yo et Ash Crow sont tous les deux sortis directement sur le dernier album de Hirasawa, qui se nomme, bien logiquement, Ash Crow. C’est un album dédié en grande majorité à des reprises de ses travaux sur la série Berserk, et si tout n’est pas fou là-dedans, je vous conseille quand même de l’écouter, surtout si vous êtes fan du bonhomme.

27/ Amanchu! OP
Million Clouds, de Maaya Sakamoto

maaya_sakamoto_-_million_cloudsQuoi de mieux pour l’opening d’une série adaptée d’un manga de Kozue Amano que la douce voix de Maaya Sakamoto ? Sa carrière en tant que chanteuse comme sa carrière en tant que seiyuu est longue comme le bras, mais si vous avez besoin de vous souvenir de sa voix, on rappellera qu’elle double Shinobu dans la saga Monogatari, Crona dans Soul Eater, différentes incarnations du Major Kusanagi à travers la saga Ghost in the Shell, Lal dans Diebuster et d’autres.

Le fait est que ce Million Clouds est une chanson qui cristallise le concept d’iyashikei : c’est tellement doux que tu peux écouter ça en pleine tempête et avoir l’impression d’être à la plage. Et sinon, le saviez-vous, au Japon Maaya Sakamoto est plus ou moins la doubleuse officielle de Natalie Portman  (ce qui en fait la doubleuse de Padmé Amidala dans l’antélogie Star Wars). Mais par contre elle double aussi Kristen Stewart dans Blanche-Neige et le chasseur, et ça c’est quand même un peu moins bien.

28/ Thunderbolt Fantasy: Touri-ken Yuuki OP
RAIMEI, de T.M.Revolution

t-m-revolution_-_raimeiDifficile de ne pas reconnaître sa voix, T.M.Revolution (Takanori Nishikawa) est présent dans le domaine de l’anisong depuis un bail, avec un ending de Rurouni Kenshin en 1996, puis avec un paquet de chansons pour Mobile Suit Gundam SEED, et depuis on le retrouve notamment au sein du groupe abingdon boys school, qui s’est notamment chargé du premier OP de Darker Than Black, le célèbre Howling, qui est aussi connu comme étant le moins bon des deux. Je n’ai pas grand-chose à dire de plus sur lui, donc notons vite fait que T.M.Revolution ça veut dire Takanori Makes Revolution et passons à la suite.

29/ Kyoukai no Rinne 2nd Season OP2
Ainii, de CreepHyp

creephyp_-_sekaikanLe premier OP de la saison m’avait déjà agréablement surpris, mais que dire de ce second OP qui commence direct sur des accents de pop rock indé ensoleillée façon Two Door Cinema Club. C’est très très plaisant, même si la voix du chanteur ne semble pas plaire à tout le monde… et effectivement, CreepHyp a aussi fait l’ED de la saison 2 d’Ajin, qui est un peu bof, car lente et avec la voix fatiguée du chanteur qui n’aide pas, ça incite plus au sommeil qu’à autre chose.

Bref, CreepHyp c’est un groupe de 2001. Cette chanson est sortie au milieu du rien à battre général, sans single, rien. Elle est en fait directement sortie sur le dernier album du groupe, nommé Sekaikan, ce qui veut dire « Vision du monde »… mais est aussi le prénom de scène du chanteur, paye ton humilité. Je dis prénom de scène parce que en vrai le mec s’appelle Yuusuke, ce qui est un peu le Pierre du Japon, c’est pas mal mais c’est beaucoup trop commun pour faire un bon nom de chanteur.

30/ Tales of Zestiria the X OP
Kaze no Uta, de FLOW

flow_-_kaze_no_uta_burnFLOW, est-il seulement nécessaire de les présenter ? Le groupe a été fondé en 1996 et est facilement reconnaissable grâce aux voix de ses deux chanteurs, Kohshi Asakawa et Keigo Hayashi, et leurs morceaux toujours pêchus. Ce petit Kaze no Uta ne déroge pas à la règle et cet OP est en fait probablement le truc que j’aurais le plus aimé de l’anime en question.

À la base le groupe a été monté pour faire des covers de X Japan, puis quand ils ont décidé qu’ils en avaient marre de faire des concerts où les gens leurs demandaient de faire des encore sur Art of Life, ils ont du trouver un nom. Kohshi avait à l’époque un pote qui était dans le hip-hop, d’où son exposition au mot « flow », qu’il a trouvé sympa et finalement gardé pour le nom du groupe. Tout bêtement. Dans toute l’œuvre de FLOW, je conserve une petite préférence pour le complètement fou OP2 de Samurai Flamenco, Ai Ai Ai ni Utarete Bye Bye Bye, sur lequel j’ai défoncé je ne sais combien de chaises de bureau à force de danser dessus. Sinon cette année FLOW nous a aussi sorti l’OP de Durarara!!x2 Ketsu, Steppin’ Out, qui est sympa en passant mais qui est quand même enlisé dans un bon gros vomi d’accompagnements électro assez imbuvables. Et petite anecdote, les membres du groupe ont tous joué des personnages secondaires anonymes dans Samurai Flamenco, c’est leur seul rôle de seiyuu, preuve qu’ils savent identifier les vraiment bonnes séries.

31/ Orange OP
Hikari no Hahen, de Yu Takahashi

yu_takahashi_-_hikari_no_hahen.pngEt là on va enchaîner une suite de quatre très bons openings tirés de séries vraiment nulles, et on commence avec la très foireuse adaptation du très bon shoujo Orange, qui se retrouve avec un excellent opening signé Yu Takahashi. Yu Takahashi, c’est donc un artiste qui s’est notamment fait connaître pour l’OP2 de la première saison de Bakuman., mais sur qui je n’ai à part ça pas grand-chose à dire. Ah si, dans Hikari no Hahen ça sent le bon garçon, avec une voix assez douce et des instruments qui jouent plutôt en mode détendu, mais en fait le garçon a commencé en tant que chanteur à l’époque du lycée, dans un groupe de cover hardcore punk. Ah oui là tout de suite c’est pas pareil.

32/ Handa-kun OP
THE LiBERTY, de Fo’xTails

fo'xtails_-_the_liberty.pngLes gars de Fo’xTails savent se mettre au boulot quand ils veulent quelque chose, puisque n’ayant commencé dans le domaine qu’en 2015 ils sont déjà arrivés à placer deux sons cette année, entre cet opening et l’ending de Dimension W, Contrast, que je trouve sympa sans plus. La chanson, hein, pas l’anime, qui lui est berk. D’un autre côté avec Handa-kun ils se sont pas non plus super bien placés. On leur souhaite d’arriver à se vendre à de meilleures séries dans l’avenir, d’autant qu’en ce moment ils ont le vent en poupe, je vois dans leurs news qu’ils ont un planning assez changé en termes de festivals d’anisong pour ce début d’année.

Et sinon, si vous mettez la main sur le single de THE LiBERTY, je conseille très fortement l’écoute de la seconde piste, Kagerou, qui est franchement bien. Le single dans sa globalité est de vraiment bonne qualité (sur trois morceaux différents), c’est assez rare pour être signalé.

33/ Danganronpa 3: The End of Kibougamine Gakuen – Zetsubou-hen OP
Kamiiroawase, de binaria

binaria_-_kamiiroawase.pngSi ce bon morceau de j-pop planant et éthéré suffit en lui-même à convaincre mes oreilles, peut-être serez-vous curieux comme moi de découvrir ce qui se cache sous ce nom de binaria. Eh bien en fait, binaria ce n’est nul autre que le groupe indépendant de yanaginagi et Annabel, créé pour faire de la musique doujin. Pour rappel, yanaginagi et Annabel sont deux chanteuses assez prolifiques dans le domaine de l’anisong, surtout la première, à qui l’on doit notamment le très bon ED de Black Bullet, Tokohana.

Mais si vous faites un peu vos recherches vous verrez que tous les sites traitant du sujet vous indiqueront que le groupe est composé de quatre membres, et c’est effectivement le cas, puisqu’on y retrouve aussi Yoshihisa Nagao, qui se charge de l’arrangement des chansons (et quand on écoute Kamiiroawase, on se doute que c’est du boulot), et xia… qui est en fait en charge du design du site et des pochettes des albums, qui sont par ailleurs superbes. Du coup j’ai fait mes recherches, et ladite xia est aussi mangaka, sous le nom d’Aki Aoi… et elle fait du yaoi. Ça ne s’invente pas.

34/ Puzzle & Dragons Cross OP1
WE ARE GO, de UVERworld

uverworld_-_we_are_go_all_aloneAvant d’en dire plus, je tiens à préciser que j’ai mis dans le blindtest un extrait de la short version de la chanson, puisque la version complète est en fait assez différente de celle qu’on peut entendre en opening de l’anime : elle prend plus de temps à se construire et est arrangée différemment sur un certain nombre de points. Du coup c’est pas mal si on peut l’entendre en entier, mais pour un extrait de 30 secondes, vaut mieux la version qui pulse direct.

Bref, si UVERworld n’est pas nécessairement le groupe de j-rock le plus connu du milieu ils ont quand même fait pas mal de choses : du Ao no Exorcist, du Bleach, du Mobile Suit Gundam 00, du Arslan Senki… Et sinon c’est un de ces trop rares groupes de rock à avoir un saxophoniste dans leur line up régulier. Bon certes, dans ce morceau il a pas une part trop glorieuse, mais passons. Ce saxophoniste, il s’appelle SEIKA et il était présent dans le groupe tel qu’il était à son commencement (le groupe s’appelait alors Sound Goku Rock), il est parti avant qu’ils ne commencent à se faire appeler UVERworld, et puis il est revenu comme une fleur en mars 2014. Tout ça pour se retrouver à faire pouet pouet sur l’opening de Puzzle & Dragons Cross, quelle déchéance…

35/ ReLIFE ED12
Natsumatsuri, de Whiteberry

md2000_relife_ending_songsAvant que je m’attaque au cœur de ce qui en aura intrigué certains, évoquons rapidement Whiteberry : c’est un groupe de 5 filles qu’elles ont fondé quand elles étaient au lycée, et qui a notamment fait l’OP4 de la première série Pokémon, qui est une reprise pas terrible du tout premier. Natsumatsuri fait notamment partie des chansons qui ont été reprises par le groupe Goose house sur leur chaîne YouTube, groupe que vous connaissez notamment pour l’excellent OP1 de Shigatsu wa Kimi no Uso. Mais pour revenir sur Whiteberry, le groupe a été fondé en 1994… et aura duré 10 ans, jusqu’à sa dissolution en 2004. Ah.

Et là, n’avons-nous pas un problème ? Pourquoi je sors un morceau qui date de 2000 dans un blindtest portant sur les génériques de l’année 2016 ? Tout simplement parce que ReLIFE est un anime sur un chômeur à qui l’on offre la possibilité de rajeunir de dix ans, pour retourner au lycée pour ce que certains oseraient appeler une expérience sociale. Du coup, les douze endings de l’anime, rassemblés dans un album intitulé MD2000 ~ReLIFE Ending Song~, sont toutes des chansons populaires ayant au moins dix ans au compteur. Le jeu va encore plus loin puisque sur la pochette de l’album on peut voir un baladeur assez détaillé avec un minidisque dedans. J’ai fait un peu mes recherches, le walkman illustré est un MZ-R55 de Sony, et le minidisque qu’on voit dedans est, fort logiquement, un modèle réinscriptible MD2000, de Sony aussi. On est à fond dans le roleplay, et la tracklist suit, avec du T.M.Revolution, du L’Arc~en~Ciel, du PUFFY, du Porno Graffitti, et d’autres.

36/ Rewrite OP1
Philosophyz ~TV animation ver.~, de Runa Mizutani

runa_mizutani_-_philosophyz_sasayaka_na_hajimariSi vous ne connaissez pas Runa Mizutani, c’est normal, elle fait plutôt dans les openings de visual novels. Elle fait par ailleurs partie de NanosizeMir, un groupe qu’elle a fondé avec Yuichiro Tsukagoshi, un gars qui compose essentiellement de la musique doujin. Du coup niveau anime ils n’ont rien fait d’autre. Qu’est-ce que je peux vous trouver comme anecdotes… Mmh, si je vous dis qu’elle a pris Pokémon Sun, ça vous en touche une ou pas ?

Sinon, on a là affaire à une version réarrangée de Philosophyz, l’excellent premier OP de l’excellent visual novel Rewrite. Et si l’annonce d’un second cour en a déplu à plus d’un, moi je suis heureux, déjà parce que j’ai hâte de voir dans quel sens ils vont faire avancer cette catastrophe d’adaptation, mais aussi et surtout parce qu’en toute logique, le second cour aura le droit au second OP de Rewrite, intitulé tout bêtement Rewrite, et interprété par PSYCHIC LOVER, qui est une chanson débilo-homérique que j’aime beaucoup.

37/ Amaama to Inazuma OP
Hare Hare Fanfare, de mimimemeMIMI

mimimememimi_-_hare_hare_fanfaremimimemeMIMI c’est un groupe qui pourrait être aussi bien une seule artiste, vu qu’il n’est composé que d’une chanteurse (Yuka) et d’un illustrateur (Chamooi). J’ai essayé de me renseigner sur ce Chamooi, ne serait-ce que pour ne pas me tromper de sexe, et de cette investigation je retiens l’information suivante : les gens qui choisissent le blanc comme couleur pour leur profil Twitter sont des envoyés du démon. On s’y pète les yeux, c’est horrible. Mais du coup j’ai pas trouvé son genre, donc j’emploie un masculin neutre par dépit. Sinon, mimimemeMIMI est un groupe qui s’est déjà fait connaître pour quelques anisong, dont l’assez cool OP du pas terrible Blade & Soul, Sayonara Usotsuki. Pour Amaama to Inazuma, la chanteuse nous sort un morceau rythmé et gai tout à fait adapté, et qui colle en plus très bien au visuel de l’OP. Un bon moment à écouter.

38/ Arslan Senki: Fuujin Ranbu OP
Tsubasa, de Eir Aoi

eir_aoi_-_tsubasaEn fait Eir Aoi c’est un peu Miss Hype : dès qu’il y a une série qui fait pas mal parler d’elle elle est dessus : elle a donc sorti des morceaux pour Sword Art Online, Kill la Kill, Fate/Zero, Arslan Senki, la seconde saison d’Aldnoah.Zero, Mobile Suit Gundam AGE… Oui bon on peut pas avoir bon partout. Malheureusement vous n’allez pas la réentendre tout de suite puisque sa carrière est en hiatus pour un temps indéterminé à cause d’un problème de santé visiblement assez grave, puisqu’elle a dû annuler tous ses concerts à venir et tout le toutim du jour au lendemain. On lui souhaite bien entendu de se rétablir aussi vite que possible, parce que mine de rien elle a une vraiment bonne voix.

39/ Re:Zero kara Hajimeru Iseki Seikatsu ED4
theater D, de MYTH & ROID

myth_&_roid_-_paradisus-paradoxum.pngLaissez-moi savourer le moment. Je suis arrivé à faire passer du Re:Zero dans un blindtest sur les séries de 2016 sans que PERSONNE n’arrive à l’identifier. Et pourtant le morceau est plutôt marquant. Imaginez-vous rentrer chez vous pour retrouver votre waifu, mais quand vous rentrez tout le monde a l’air de dormir et y’a une musique cheloue qui commence dans l’espace extra-diégétique, et puis tu t’aperçois que les gens en fait ils dormaient pas, et puis que ta waifu non plus. Classé très très haut dans le grand classement des mauvais délires que Re:Zero avait à nous offrir, c’était donc l’ending de l’épisode 14 de Re:Zero, et pfoulala.

N’empêche que même si vous êtes pas fou des personnages impliqués dans la scène, quand vous entendez Mayu (la chanteuse de MYTH & ROID) prononcer, en anglais dans le texte, « Today’s program is : a tragedy », « Please be quiet. Hope is noisy. », « The dreams rot off and drop away. » et « No wish, no smile, only despair », ça pose une sacrée bonne ambiance. Et je suis assez content, je suis arrivé à prendre un extrait qui contienne les quatre phrases, vous pouvez réécouter pour vérifier.

Cela dit, j’aurais pu tout aussi bien prendre le premier ED, STYX HELIX, le second OP, Paradisus-Paradoxum, de toute façon MYTH & ROID a fait un super taff sur les chansons de la série. Ah, et donc MYTH & ROID, c’est un groupe créé par Tom-H@ck avec Mayu à la chanson, et avec un son qui pourrait être décrit comme étant celui de vingt mille iMacs criant à la mort autour d’une chanteuse lyrique en proie au désespoir. Au cas où ça ne se voie pas, j’aime beaucoup.

40/ Sousei no Onmyouji OP2
Re:Call, de i☆Ris

i_ris_-_re_call.pngSi l’anime lui-même ne surprend pas vraiment, Sousei no Onmyouji continue à surprendre avec des génériques de qualité, que ça soit ses openings ou ses endings. Je vous conseille tout particulièrement de regarder cet OP2; mais aussi le très très original OP3. Pour en revenir à la musique, ici on a donc une chanson d’i☆Ris, qui est un groupe de seiyuu passées idols, ou inversement. La principale chose qu’elles ont en commun est leur participation à la série PriPara. J’ai la flemme de chercher des trucs intéressants à dire sur elles mais leur page wikipédia japonaise donne un rapide aperçu des stats des membres du groupe, donc je peux vous dire qu’elles ont en moyenne 22 ans et mesurent en moyenne 158cm, ce qui est à peine suffisant pour monter dans ce manège non accompagné. Sinon, on notera que celle du groupe qui a eu la plus grosse carrière en tant que seiyuu, Yuu Serizawa, joue justement Mayura dans Sousei no Onmyouji, ce qui explique cela. Pour finir, on les remerciera pour le clip de la chanson, que ne tente à aucun moment de tricher en faisant varier les plans : la danse est filmée intégralement en un plan (fixe), et rien que pour ça c’est plutôt cool.

41/ Mob Psycho 100 OP
99, de MOB CHOIR

mob_choir_-_99Allez, faites pas les surpris, vous saviez pertinemment que j’allais la mettre. Un OP excellent autant sur le point sonore que visuel, il est interprété par MOB CHOIR, mais MOB CHOIR c’est quoi ? On pourrait s’attendre à un groupe de seiyuus, mais pas du tout, puisque hormis la soliste, une chanteuse nommée 37, sur qui je n’ai rien trouvé, on trouve dans le chœur à proprement parler des gens qu’on ne s’attend pas forcément à voir ici. Ces gens, qui sont-ils ? Yuzuru Tachikawa (réalisateur de la série et père de mes enfants), Yoshimichi Kameda (chara-designer de la série, sakkan aux doigts de fée, mère de mes enfants, etc.), Hiroshi Seko (le scénariste de l’adaptation), Masahiko Minami (co-fondateur du studio Bones et producteur de plein de petites séries genre Cowboy Bebop, Escaflowne, etc.), et puis une poignée d’autres producteurs et de gens sur qui j’ai rien trouvé. Allez les mecs on a un chef d’œuvre à pondre, mais avant, on va enregistrer les chœurs de l’opening, tranquillement, avec le patron, le planning le permet. Comment, pourquoi ? Je ne sais pas, mais ça n’est pas moins génial.

Sinon tant qu’on est dans le fanboyisme de Mob Psycho 100, je vous conseille d’écouter la seconde piste du single, Chounouryokusha ni Arigatou. C’est une piste narrée par Reigen (interprété par Takahiro Sakurai, donc), qui vous fait une consultation avec une bonne ligne de basse derrière, et puis des parties plus musicales dedans. C’est assez drôle, et je suis sûr qu’il doit y avoir une transcription des lyrics quelque part (sinon pokez-moi et je vous sortirai ça), donc écoutez-la avec ce qu’il faut pour comprendre ce qui est raconté. C’est bien, vraiment.


Le gros du peloton est derrière nous, il est temps de passer à la saison la plus récente, qui est finalement celle qui m’aura laissé le moins de pistes vraiment excellentes en tête. Il y avait aussi le problème des génériques cool qui n’étaient pas encore sortis en version complète pour que je les récupère en bonne qual… que tonton Takeshi me les envoie en lettre recommandée. Étrangement, c’est la saison où j’ai le moins de pistes qui sont passées dans le blindtest, mais aussi celle où j’ai le plus de pistes en ligue B, dans la catégorie « si j’ai de la place j’aimerais bien les mettre aussi ». Mais le fait est, il n’y a pas eu la place. Tant pis pour le mambo de chats robotiques alors, passons aux pistes élues.

Automne (9 pistes)

42/ Haikyuu!!: Karasuno Koukou VS Shiratorizawa Gakuen Koukou OP
Hikari Are, de BURNOUT SYNDROMES

burnout_syndromes_-_hikari_areEn fait au moment où j’ai commencé à penser à la tracklist du blindtest, on était encore vers la fin de l’été ou le début de l’automne, et je me demandais un peu si j’allais mettre l’OP2 de Haikyuu!! Second Season, Fly High!!. Et puis j’ai commencé la saison 3, Hikari Are m’a mis une grosse mandale dans la tête et tous mes soucis ont été résolus d’un coup. Quand tu regardes un très bon shounen sportif et que son opening commence en déclamant avec intensité : « Faisant brûler toutes les cellules de ton corps en prenant une grande bouffée d’air, en sacrifiant ton sang et ta sueur, en désirant le feu sacré, tu hurles à pleins poumons : que la lumière soit. », le décor est tout posé pour quelque chose de grand.

Quand à BURNOUT SYNDROMES, c’est un groupe qui a été fondé à l’initiative de son bassiste, Taiyuu Ishikawa, encouragé par son frère. Il a donc recruté Kazuumi Kumagai (vocaliste et guitariste), qui était le type avec qui il était en paire pour faire des étirements dorsaux en EPS (vous savez, ces exercices où les gens sont dos à dos et se tiennent par les coudes et se soulèvent l’un l’autre), et Takuya Hirose (le batteur, donc) qui était un peu tout le temps en train de s’amuser sur DrumMania à la salle d’arcade locale. Bon, ils avaient 16 ans à l’époque aussi, ceci explique cela.

43/ 3-gatsu no Lion ED1
Fighter, de BUMP OF CHICKEN

bump_of_chicken_-_fighterQue dire de BUMP OF CHICKEN ? Groupe de rock alternatif fondé en 1994, le groupe a notamment sorti des morceaux pour un film One Piece, un film Doraemon, la série adaptée de Tales of the Abyss, mais on (comprendre : je) les connait surtout pour l’excellent opening du non moins excellent Kekkai Sensen. Notez, j’en avais parlé dans le billet sur les séries à venir de cet hiver, qu’ils vont se charger de l’opening de Granblue Fantasy, et j’ai assez hâte d’entendre ça.

En l’occurrence, ce morceau, Fighter, a une signification assez spéciale pour 3-gatsu no Lion. En effet, il s’avère que Chica Umino (l’auteure du manga original) et BUMP OF CHICKEN étaient respectivement fans les uns des autres. Ainsi, en 2014 on a vu apparaître cette chanson, qui était le fruit d’une collaboration entre les deux artistes. De leur côté, BUMP OF CHICKEN ont écrit et interprété ce morceau, il a été diffusé avec un clip animé reprenant les personnages et l’ambiance de 3-gatsu no Lion (là j’ai mis le clip live officiel en lien mais le clip 3-gatsu no Lion est trouvable aussi sur YouTube facilement), et le single est sorti avec la mention « March comes in like a lion meets BUMP OF CHICKEN ». De son côté, Chica Umino a sorti un très bon chapitre bonus nommé lui aussi Fighter, explorant un peu plus le passé du protagoniste principal du manga. Et du coup en 2016 revoilà Fighter, parfait pour un ending, et au premier opening on retrouve aussi du BUMP OF CHICKEN, une autre preuve de cette affection du groupe pour l’œuvre d’Umino, et de l’affection d’Umino pour le groupe.

44/ Occultic;Nine ED
Open your eyes, de Asaka

asana_-_open_your_eyesPour le coup Asaka est une artiste sur laquelle je n’ai aucune véritable information, ce qui s’explique peut-être par le fait qu’elle est probablement encore au lycée. Née en novembre 1999, elle a en effet 17 ans. Ce Open your eyes est son tout premier morceau en tant qu’artiste professionnelle, elle n’a rien d’autre dans sa discographie. Et pour un premier morceau je dois dire que c’est une vraie réussite, le morceau est accrocheur et rythmé, et la fille a une bonne voix, on lui souhaite une bonne carrière.

Pourtant en opening on a, contre toute attente des gens qui n’avaient pas pris le temps d’y réfléchir trente secondes, l’excellente Kanako Itou. En effet, celle-ci est depuis un bail non seulement la chanteuse par défaut de tout ce qui est relié à Nitroplus (ce qui inclut l’ED du très fou Saya no Uta), mais elle est en quelque sorte la responsable en chef des ponctuations trop délaissées : dès qu’il y a une série avec un point-virgule dans le titre, elle saute dessus. Ça veut notamment dire presque tous les openings des visual novels et des séries animées adaptées de la saga Science;Adventure de Nitroplus (ChäoS;HEAd, Steins;Gate, Robotics;Notes, Chaos;Child, Steins;Gate 0), mais aussi la série Myself;Yourself qui n’a pourtant strictement rien à voir (bon, ok, si, 5pb. était au comité de production, m’enfin quand même). Malheureusement ce qu’elle a sorti pour l’OP d’Occultic;Nine m’a un poil déçu, comme si la chanson n’allait pas au bout de ce qu’elle entreprenait, donc j’y ai préféré l’ED, déso les rageux.

45/ Tiger Mask W ED1
KING OF THE WILD, de Shounan no Kaze

shounan_no_kaze_-_ryuukoenVoilà un groupe pas banal à convoquer pour faire l’opening et l’ending d’un anime de catch. En effet, en opération depuis 2001, Shounan no Kaze est un groupe japonais de reggae. L’auriez-vous cru en écoutant ce morceau ultra-péchu qu’ils ont sorti pour l’ED de Tiger Mask W, en tout cas moi non. Et si c’est leur première incursion dans le domaine de l’anisong, ils ont déjà notamment fait l’opening de Kamen Rider Gaim (celui qui était écrit par Gen Urobuchi), Just Live More. Je pourrais prolonger mon petit discours en parlant du style de l’animation de cet ending, mais je pense que je vais réserver ça pour le bilan de l’automne. Eh oui, ça tease comme des sales ici, que voulez-vous, il faut bien vivre.

46/ Drifters OP
Gospel of the Throttle Kyouhon Remix Ver., de Minutes Til Midnight

minutes_til_midnight_-_gospel_of_the_throttle_kyouhon_remix_verEt là petite sortie du Japon pour parler d’un groupe américain : en effet Minutes Til Midnight est un groupe indé originaire de Los Angeles, qui est tellement indé que leur site web c’est un vieux Blogger immonde, ils ont même pas 400 followers sur Twitter, bref, c’est un peu la tristesse. Cela dit le morceau est franchement cool donc on leur souhaite de se faire connaître. Il est encore plus cool quand on regarde l’ending, avec les squelettes et les nains qui chantent en cœur sur les « na nanana nana nanananana ».

Et vous l’aurez remarqué mais on n’a pas là la chanson dans sa forme originale, non, pour les maisons de disques japonaises il fallait une petite touche de soja pour agrémenter ça, faudrait voir à pas laisser ces gaijins prendre la grosse tête. C’est donc le compositeur et producteur populaire R・O・N (de son vrai nom Ryuta Iida). On en a déjà un peu parlé vu qu’il fait partie du collectif (K)NoW_NAME, mais il a aussi été, fut un temps, dans OLDCODEX (à l’arrangement mais aussi à la guitare), et il est aussi connu sous l’alias de STEREO DIVE FOUNDATION, alias sous lequel il a notamment enregistré cette année le plutôt cool OP de Dimension W. Un monsieur décidemment bien occupé.

Et sinon, tant qu’on est dans le thème de la musique, vous le savez peut-être mais l’auteur de Drifters, Kouta Hirano, aime bien nommer les chapitres de ses mangasses avec des titres de trucs qu’il aime bien. Pour Drifters, il a tout particulièrement tendance à mettre des titres de chansons qu’il aime bien, et comme c’est quand même un gros otak, on se retrouve avec des chapitres qui ont des noms d’anisongs un peu partout. Ainsi on a des chapitres qui peuvent s’appeler What ’bout my star? (une chanson de Macross Frontier), Gohan wa Okazu (une chanson de K-On!), Rewrite (POPOPOPO, j’en ai parlé plus haut, HiraKo a bon goût) ou Ready Steady Go (un opening de FullMetal Alchemist). C’est  aussi ça, le style.

47/ Nanbaka OP
Rin! Rin! Hi! Hi!, de Kanaderiya Hashiguchi hugs The Super Ball

hgk_hugs_tsb_-_rin_rin_hi_hiThe Super Ball, c’est un groupe que j’ai découvert cette année avec l’opening de Fukigen no Mononokean qui avait de bons trucs mais était un peu beaucoup trop chargé, si je puis dire. Fondé en 2013, le groupe a commencé à sortir des disques en 2015 et vont se charger cette saison de l’ending d’ēlDLIVE, l’adaptation du dernier mangasse d’Akira Amano, le mec de Katekyou Hitman Reborn. S’il vous plaît, on ne rigole pas, ça se fait pas.

Et l’autre partie de cette collaboration au nom un peu spécial, c’est le guitariste Kanaderiya Hashiguchi. D’habitude il chante aussi, mais pour cette chanson il a laissé la parole à The Super Ball. Son site personnel nous offre des détails importants sur sa vie comme par exemple son goût de glace préféré (choco menthe, un goût que je n’ai pas besoin d’essayer pour savoir que je n’aime pas), et, chose véritablement importante, ses Final Fantasy et Dragon Quest préférés. Pour lui les FF c’est II, VI et VIII, et les DQ c’est III, VI et X. Alors, un bon gars ou pas ? J’ai pas fait assez de FF pour me rendre compte (et aucun DraQue, honte sur moi).

48/ Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans 2nd Season OP1
RAGE OF DUST, de SPYAIR

spyair_-_rage_of_dustSPYAIR c’est des gens qui ont un pass VIP au club des gens cool, parce que non seulement ils ont fait des openings pour Haikyuu!!, Gintama et Bleach, ils ont fait le premier opening de Samurai Flamenco. C’est leur seconde incursion dans la licence Gundam après AGE, et l’essai est transformé. En l’ocurence c’est le deuxième morceau du blindtest à venir d’une série que j’ai pas encore vue, donc remerciements au très cool podcast de musique pour weeaboos Kaorin, celui-ci n’aurait pas été au blindtest sans ça, et ça aurait été dommage.

Sinon, le nom du groupe vient du mot « spyware », mot qu’ils ont trouvé trop cool alors qu’en fait c’est pas très très cool les spywares. Mais ça a pas l’air de les déranger alors hop, un petit twist sur l’écriture et ça nous donne SPYAIR. Sinon, anecdote rigolote, le clip de la chanson semble avoir été tourné au même endroit où MAN WITH A MISSION a tourné celui de Raise your flag.

49/ Yuri!!! on Ice OP
History Maker, de DEAN FUJIOKA

dean_fujioka_-_history_makerDean Fujioka, Tatsuo de son vrai prénom, c’est en fait un acteur, musicien, top model, réalisateur, artiste et présentateur radio. Dans sa longue carrière, c’est son premier boulot en rapport avec le domaine de l’animation japonaise. Le garçon est polyglotte (japonais, anglais, cantonais et mandarin), et ça s’explique un peu puisque, sortez votre carte, il est allé à l’université à Seattle aux States, a été recruté en tant que modèle à Hong Kong, a commencé sa carrière à Taiwan, et est marié à une femme indonésienne d’origine chinoise qu’il a rencontré à Taipei. Et qui plus est, il est le papa de jumeaux de sexe différent, jumeaux qui doivent donc avoir des parents qui sont pas très souvent à la maison. On dirait un peu le setting de départ d’un eromanga crasseux comme je les aime, mais peut-être que c’est juste moi.

En tout cas avant de voir le nom de l’artiste, je me demandais franchement si c’était un morceau américain ou japonais, tant tout ce qui la compose fait américain, que ça soit la voix, la production ou surtout le style de la chanson, qui me fait penser aux restants de power pop qu’on peut trouver dans la musique mainstream contemporaine aux US, et avec ce beat drop bête et méchant mais diaboliquement efficace.

50/ Flip Flappers ED
FLIP FLAP FLIP FLAP, de TO-MAS feat. Chima

to-mas_-_flip_flap_flip_flapQuoi de mieux pour finir en beauté que l’excellent ending de Flip Flappers ? Et pour le kiff, je vais vous donner le nom complet du groupe en question, puisque TO-MAS, c’est en fait TO-MAS SOUNDSIGHT FLUORESCENT FOREST, rien que ça. C’est un groupe composé de trois compositeurs : Masumi Itou (qui est aussi au chant), Youhei Matsui et mito.

Quant à Chima, je n’ai pas trouvé grand-chose sur elle, sinon qu’elle chantait les chœurs sur Aoi Shiori de Galileo Galilei, le très bon OP de Ano Hi Mita Hana no Namae wo Bokutachi wa Mada Shiranai. En fait, la jeune femme essaye de percer mais depuis 2010 elle n’est parvenue à sortir que des singles et des mini albums, ainsi qu’un album qui est une collaboration… avec une boulangerie d’Hokkaido nommée coron. Ganbare, Chima !


Voilà qui fait le tour, il est désormais temps de passer aux résultats :

  1. AP (37 points)

  2. lololeboiteux (30 points)

  3. Amo (28 points)

  4. Ant-X00 (22 points)
  5. Sedeto (20 points)
  6. Lost Spirit (13 points)
  7. Kmeuh (11 points)

Et comme je sais que vous aimez ça, quelques stats avant de conclure. Déjà, les morceaux invaincus, ceux que personne n’a trouvé, sont : Garo: Guren no Tsuki ED2, Divine Gate OP (étonamment un des participants a donné le nom, mais pas du tout au bon endroit), Kizumonogatari I: Tekketsu-hen ED, Kyoukai no Rinne 2nd Season OP2, Handa-kun OP, Puzzle & Dragons Cross OP1 (même si quelqu’un est parvenu à identifier le groupe) et Re:Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu ED4 (hahahahaha).

De l’autre côté du spectre, les morceaux que tout le monde a trouvé sont bien moins nombreux : c’est Boku dake ga Inai Machi ED, Hai to Gensou no Grimgar OP, Kiznaiver OP et Koutetsujou no Kabaneri OP. L’OP de Boku no Hero Academia a aussi failli avoir un sans faute mais un des participants a reconnu le groupe sans se souvenir de la série, ce qui n’est pas grave mais un peu quand même.

Et pour rendre honneur aux hipsters de la compétition, notons les génériques qui n’ont été trouvés que par une personne. D’abord, AP a été le seul à trouver Bishoujo Senshi Sailor Moon Crystal Season III ED1, Tanaka-kun wa Itsumo Kedaruge OP, ReLIFE ED12 et Tiger Mask W ED. lololeboiteux, lui, a été le seul à reconnaître Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku wo! ED (à ma grande suprise) et Nanbaka OP. Enfin, arrivé en striker de luxe à la fin, Ant-X00 a été le seul à trouver Gintama° OP4.

Bravo et merci à tous les participants, même Kmeuh. J’espère que vous vous êtes autant amusés que je me suis amusé à composer ce blindtest, et j’espère surtout que vous y avez découvert des chansons qui vous plaisent dans tout ça, puisque c’était un peu le but premier de l’opération.

Je vais virer le formulaire de l’autre billet, mais si vous voulez participer aussi, n’hésitez pas à me mettre vos réponses en commentaire, ça me fait plaisir de voir que ça plait aux gens ! Ah, et dans ce billet, j’ai fait en sorte que la plupart des liens soient vers les vidéos officielles des chansons, mais tous ne le sont pas, donc si vous trouvez un lien qui vous envoie vers une vidéo morte, n’hésitez pas à me le signaler pour que je remplace le lien.

Sur ce, je vous retrouve la semaine dernière pour un post un peu spécial qui ne parlera pas directement d’anime, juste de la première année de ce blog, ce que j’ai fait et ce que j’aimerais faire de celui-ci, etc. Je sais pas si je le mettrais en avant mais j’ai envie d’écrire ça, donc à la semaine prochaine si ça vous intéresse, et à dans deux semaine pour un retour à une programmation normale. À tchao bon dimanche.

Une réflexion sur “Méga-Blindtest Anime 2016 – Les réponses

  1. Il faut croire que mine de rien je commence à progresser, d’habitude je suis archi-nul à ce genre de BT. Mais on m’a fait pratiquer un peu ces derniers temps et ça porte ces fruits 🙂

    J’ai plus mes réponses en tête mais à part le Re:Zero j’ai trouvé toutes les séries que j’ai regardé il me semble, j’en ai même trouvé des que j’avais pas vues pour le coup comme Nanbaka, Flip Flappers et Orange (de mémoire).

    En tout cas merci à toi Pégase

    Aimé par 1 personne

Lâchez vos comz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s