Semaine du 22 mai 2017 : Le Bulletin de la Japanime

Une semaine de plus où votre serviteur n’aura pas trouvé le temps ou la motivation pour faire un vrai billet. Heureusement l’actualité n’est jamais en pause donc j’ai toujours des trucs à raconter sur ce blog, mais on va commencer par croire que je fainéante. Heureusement, j’ai trouvé quelques sujets dont j’ai très envie de causer donc ça devrait bientôt revenir si j’arrive à gérer mon emploi du temps. En attendant, passons à l’actu.

Anime : le bourreau de tes thunes

On avait déjà une bonne idée de combien ça paye de bosser dans le milieu de l’animation, mais surtout grâce à des moyennes qui nous étaient données par les diverses associations de professionnels du marché de l’animation. Malheureusement, une moyenne n’est jamais que ça : une moyenne. Et une moyenne, ça occulte bien des cas particuliers, et ça embellit la réalité quand certains sont bien mieux logés que d’autres, surtout que c’est souvent pas aussi simple qu’un bête salaire (les intervallistes sont payés au dessin par exemple, souvent vers 1€ le dessin de mémoire). Et même avec ça le salaire moyen d’un animateur est scandaleusement bas, donc bon.

Or, cette semaine on a eu droit à quelques tweets de la part du réalisateur d’épisodes (演出, enshutsu) Taiki Nishimura, qui a par exemple récemment bossé sur quelques épisodes de Brave Witches et de Stella no Mahou. Celui-ci nous informe qu’il recevait en moyenne 230000¥ (environ 1847€) par épisode réalisé, et que chacun prenant environ deux mois à terminer, il était obligé de travailler sur deux en même temps histoire de s’assurer de ne pas finir le mois dans le rouge. Et même là, ça ne suffit pas toujours puisque le monsieur a dû pas mal toucher à du hentai depuis 2013 pour arrondir ses fins de mois. Pas une situation très digne pour un vétéran, puisque l’homme est dans l’industrie depuis 1995, où il était alors assistant à la réalisation sur le film Sailor Moon Super S (celui avec les bateaux volants).

shirobako-graph
D’ailleurs le site web de l’anime est toujours « en travaux ». J’espère vainement une annonce à la fin de Sakura Quest, rdv dans quatre mois pour savoir.

Le graphique que vous voyez ci-dessus prend en exemple les personnages de l’ (excellent) anime Shirobako pour donner à titre indicatif les salaires moyens des différentes professions du milieu. Les chiffres représentent le revenu annuel des personnages en dizaines de milliers de yens, avec de gauche à droite : animateur, étudiant, employé à temps partiel, assistant de production, animateur 3D, réalisateur d’épisode, réalisateur, superviseur en chef de l’animation / chara-designer, producteur et seiyuu cotée. On s’intéressera bien entendu particulièrement au salaire de l’animatrice, qui en euros d’aujourd’hui correspond à 738€ par mois, ce qui la place assez largement en-dessous du seuil de pauvreté français.

Les créateurs sont pour la plupart sous-payés, et c’est loin d’être le seul problème de l’industrie de l’animation. On a ainsi aussi appris cette semaine que le quart des studios étaient dans le rouge financièrement. Ça peut sembler beaucoup, mais n’oubliez pas qu’il n’y a pas que les studios que vous connaissez qui sont dans le jeu : tous les studios spécialisés dans l’intervallage, la sous-traitance d’épisodes, le dessin des décors, et autres, sont concernés. Dans une industrie clairement en situation de surproduction (situation rendue possible par ces salaires faibles, notamment) où le succès d’une série rembourse l’échec d’une dizaine d’autres, je suis en fait presque étonné qu’il y en ait « si peu » qui soient dans la mouise financièrement.

shirobako-01

Et malheureusement, difficile de trouver une solution simple au problème. Une amélioration claire des conditions salariales pourrait contribuer à inciter les producteurs à s’orienter de façon massive vers l’externalisation ou vers l’animation 3D. Comment faire évoluer une industrie qui va mal sans ruiner le semblant d’équilibre qui fait du Japon le plus grand pays de l’animation au monde ? Je n’ai pas de réponse, et je ne sais pas si le futur nous apportera la bonne, mais en attendant soyez conscients des problèmes qui se cachent derrière les séries que vous aimez tant.

Sources :

En bref…

non_non_biyori-mangabignews

  • La vraie grosse info de la semaine (mais sur laquelle on a pas assez de détails pour développer), c’est le retour de l’un des meilleurs slice-of-life récents en anime. Après deux saisons et deux OVA, l’AOTY de nos campagnes Non Non Biyori est de retour avec un nouveau projet d’anime. Pas plus de détails, on ne sait pas s’il s’agit d’une série TV, d’un film, d’un OVA ou quoi, mais Ren présente ça comme une « big news », donc je vais lui faire confiance et me dire que ce sera quelque chose de substantiel.

Sources :

  • Le site officiel de l’anime
  • L’info Moetron News, avec l’image de la couverture du volume 11 du manga qui comprend le bandeau avec l’annonce
  • L’info Moetron News avec les scans du magazine Comic Alive, qui n’a pas vraiment de détails supplémentaires sinon qu’il indique que ça commémore le onzième anniversaire du magazine, ce qui donne encore plus de poids à la théorie d’une nouvelle saison ou d’un film

fate_grand_order-mes_doss
Même sans jouer au jeu, je dois bien dire que c’est une licence qui me parle plutôt bien.
  • Dans la catégorie « ça arrivera de toute façon mais c’est toujours bon à savoir », un meeting de Sony dédié à ses investisseurs (et retransmis en ligne) nous a permis d’entendre Kazuo Hirai parler du succès du jeu Fate/Grand Order, et évoquer sans trop d’équivoques qu’un anime était dans les premières phases de sa production. La phrase est toutefois légèrement ambiguë, et pourrait se référer aux anime Fate/Extra: Last Order, Fate/Apocrypha, ou encore aux films Heaven’s Feel ou à celui de Fate/kaleid liner Prisma☆Illya, tous actuellement en cours de production, mais la formulation me prête à penser qu’il s’agit bien d’un anime Fate/Grand Order. Rien de confirmé par ailleurs, mais vu le succès du jeu, il serait vraiment étonnant qu’Aniplex s’en tienne au TV Special de décembre dernier.

Sources :


  • Vous en avez marre des séries avec des noms trop longs ? Moi aussi, un peu, mais des fois ils sont drôles, et c’est le cas de ce manga (qui va donc être adapté en anime) qui s’appelle Skirt no Naka wa Kedamono Deshita., signifiant en bon françois « Il y avait une bête sous la jupe. », qui parle donc bien logiquement de la romance d’une jeune fille introvertie avec un homme travesti. Chose intéressante à noter, la série rejoint Souryo to Majiwaru Shikiyoku no Yoru ni… (une série en cours dont je vous parlerai dans le prochain bilan) du point de vue de la diffusion. En effet, comme elle, la série sera diffusée en premier lieu à la télé, mais aussi ensuite sur le net en version non-censurée (enfin, avec les mosaïques) histoire de pouvoir montrer les scènes de sexe, nous permettant de mieux comprendre la nature de la bête sous la jupe.

Sources :


blend_s-annonce

  • Comme cette saison s’avère un peu décevante niveau CGDCT, je suis bien content d’en voir annoncés. Là il s’agit d’une adaptation de Blend S, un manga parlait d’un café, ce qui nous évoque directement Gochuumon wa Usagi Desu ka?, donc les bonnes vibes sont là. Et dans ce café-là, les serveuses se voient attribuer des personnalités stéréotypées qu’elles doivent adopter quand elles servent les clients. Or, la protagoniste du manga se retrouve affublée du rôle de la grande sadique (d’où le titre), pas forcément le plus simple à interpréter quand on est une jeune fille normale. La série devrait commencer sa diffusion cet automne et sera produite par A-1 Pictures, et perso je suis hypé.

Sources :

  • Le scan de la couverture du Manga Time Kirara Carat de juillet, ci-dessus
  • La news ANN en parlant

enmusubi_no_youko-chan-kv.jpg

  • Et pour finir, parlons rapidement d’Enmusubi no Youko-chan, adaptation du roman web chinois de Xao Xin par la société chinoise Haoliners Animation League, de piètre réputation. La série est prévue pour cet été, elle sera réalisée par le réalisateur de Hitori no Shita: The Outcast et holala j’ai pas hâte.

Sources :


Ce sera tout pour cette semaine et c’est déjà bien. La semaine prochaine on parlera, je l’espère, de la S3 de Kiniro Mosaic, et en attendant je vous souhaite que la semaine vous soit agréable.

seitokai_yakuindomo-hata_out

Lâchez vos comz

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s